Tanko Timati

processus-dintegration-regionale-la-barque-des-deputes-prete-pour-sy-lancerRatifier les engagements et accords conclus par le Gouvernement ; tel est le rôle législatif de l’Assemblée nationale et ce rôle est au cœur de tout processus démocratique.

C’est la raison pour laquelle le Groupe d’action et de réflexion sur l’environnement et le développement (Gared) a organisé ce 28 décembre 2016 à Lomé à l’endroit des parlementaires togolais, un atelier de renforcement de capacités en vue de les informer sur le processus d’intégration régionale et créer un cadre d’échanges entre la société civile, le secteur privé, le Gouvernement et les parlementaires.

« Il est question pour nous de renforcer les capacités des parlementaires sur le sujet parce qu’il nécessite l’intervention de l’Etat et donc il est important que les parlementaires qui se trouvent au cœur des processus démocratiques puissent savoir concrètement les contours des accords de partenariat économique et de façon à ce qu’ils puissent éventuellement interpeller le Gouvernement sur la mise en œuvre de ces accords qui vont commencer à être bientôt dans le corpus législatif », a déclaré Kokou Amégadjé, représentant de la présidente du Gared.

Pour la 2ème vice-présidente de l’Assemblée nationale, Mémounatou Ibrahima, associer les parlementaires aux discussions relatives à la mise en œuvre des accords de partenariat est bénéfique surtout que « les députés ont un lien régulier avec leur circonscription et sont l’interface entre le Gouvernement et les acteurs non-étatiques ».

Ken Le Roi Bokon