Le doyen élu de la Faculté des sciences économiques et de gestion (Faseg) de l’Université de Lomé, Prof Kako Nubukpo (photo), était au Cercle de l’Union interalliée le jeudi 13 juin dernier à Paris, nous apprend Jeune Afrique dans sa parution de ce jour.

Lire aussi : Togo : le Prof Kako Nubukpo parmi les 100 Africains les plus influents en 2019



Lire aussi : Togo : Pour sa retraite, Sheyi Adébayor dévoile son projet pour la localité de Lavié (Kloto)

Il faisait partie de la cinquantaine de personnalités conviées au pot de départ du désormais ex-coordinateur du Conseil présidentiel pour l’Afrique, le Franco-Béninois Jules-Armand Aniambossou,  qui deviendra à la mi-juin ambassadeur de France en Ouganda.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Guillaume Soro prend d’utiles conseils chez Joseph Kabila

Outre l’économiste togolais, étaient présents, Rémi Maréchaux, directeur Afrique du Quai d’Orsay ; Franck Paris, le « Monsieur Afrique » d’Emmanuel Macron ; Nicolas Groper, directeur de cabinet de Louise Mushikiwabo, la secrétaire générale de l’OIF ; Marie-Christine Saragosse, PDG de France Médias Monde ; Dominique Sopo, président de SOS Racisme ; le footballeur Mamadou Sakho, etc.

Lire aussi : Togo / Université de Lomé : Prof Kako Nubukpo élu Doyen de la FASEG

Lire aussi : L’auteur du film ‘Jésus de Nazareth’ est mort !

Dans son discours, Aniambossou, qui a déclaré que celui du président Macron à Ouagadougou a toujours été sa ligne directrice, n’a pas dit un mot sur l’identité de son successeur, écrit le journal.