in ,

Projet national de promotion de l’entrepreneuriat rural (Pnper) : le Togo peut toujours compter sur l’expertise du Fida

Une délégation du Fonds international de développement agricole (Fida), avec à sa tête la Conseillère principale en charge de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Sylvie Marzin séjourne au Togo. Ceci dans le cadre d’une mission d’évaluation de la mise en œuvre du Projet national de promotion de l’entrepreneuriat rural (Pnper).

Cette délégation a rencontré ce vendredi 2 février, le Premier ministre togolais Dr Selom Klassou pour échanger sur ce projet qui constitue un des projets du Gouvernement togolais pour soutenir la sécurité alimentaire et créer de l’emploi pour les jeunes. Elle constitue une suite des discussions déjà engagées en fin de l’année dernière entre les autorités togolaises et le Président de cette institution onusienne, Gilbert Fossoun Houngbo.

L’agriculture contribue à 32 % au PIB réel du Togo. A ce titre, le chef de l’Etat accorde beaucoup d’attention à ce projet puisqu’elle constitue une clé de voute de l’économie togolaise, a déclaré le Premier ministre togolais au cours des échanges.

« Donc si nous voulons garantir la sécurité alimentaire (…) si nous voulons créer davantage de richesse, il faudrait apporter un certain nombre d’innovations dans ce secteur », a-t-il poursuivi.

« C’est pour cette raison que parallèlement au Pnper, le Togo travaille avec la Banque africaine de Développement (Bad) pour promouvoir les agropôles qui doivent nous permettre, avec l’appui du secteur privé, d’aller vers plus de transformation pour donner de la valeur ajoutée à nos produits », a-t-il ajouté.

Dans son adresse, Mme Sylvie Marzin a félicité les engagements forts pris par le Gouvernement dans le sens de l’amélioration de la performance de ce projet. Elle a rassuré du soutien de son institution pour apporter du financement et de l’expertise à ce projet ambitieux.

Il est à rappeler que le Pnper est un projet prévu sur la période 2014-2020 et co-financé par le Fida et le Gouvernement togolais à hauteur de 19,2 milliards de FCFA. Il vise à contribuer à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration des conditions de vie en milieu rural, en particulier pour les jeunes. Il a pour objectif de contribuer au développement de l’entrepreneuriat rural, créateur d’emplois rémunérateurs et durables pour les jeunes au niveau local.




Fibre Nouveaux Quartiers


Ad Canal Box

La start-up togolaise Semoa sacrée au concours “Startup of the Year Africa”

Emmanuel Macron : «Nous avons collectivement plongé la Libye… dans l’ anomie »