PSG / Christophe Galtier : à peine arrivé, le nouvel entraîneur s’impose

Le nouvel entraîneur du PSG, Christophe Galtier, est arrivé pour booster le club parisien et redistribuer les cartes de façon équitable. Ses propos en disent long.

“Quel entraîneur ne souhaiterait pas avoir un joueur comme lui dans son équipe ? J’ai une idée très précise sur ce que j’attendrai de Neymar. Je vais le rencontrer, être à l’écoute, mais je souhaite qu’il reste chez nous, c’est toujours mieux d’avoir un joueur d’une telle classe avec nous”, a-t-il lancé dans des propos rapportés par RMC Sport.

Il s’est ensuite exprimé sur comment il voyait sa cohabitation avec Kylian Mbappé : “En tant qu’entraîneur français j’étais heureux que Kylian reste au PSG. C’est bien pour le PSG, notre championnat. Je n’ai pas échangé avec lui, comme avec aucun des joueurs.

Je sais ce qu’il attend de l’équipe. On sait ce qu’il apporte, il va falloir ne pas lui donner toute la responsabilité et le poids du résultat. Il est un joueur du PSG et toutes ces grandes individualités avec qui je vais être tout à l’heure sont au service du collectif.”

Gianluigi Donnarumma et Keylor Navas

“Je fonctionne toujours avec un numéro un et un numéro deux. Plus simple pour moi comme pour eux de savoir leur position au sein de l’effectif. Je ne les ai pas encore rencontrés mais je vais le faire très rapidement” a-t-il lancé dans des propos rapportés pour RMC Sport.

Il a ensuite envoyé un message très fort à ses joueurs, annonçant qu’il attendait d’eux un énorme professionnalisme sous peine d’être écarté : “L’exigence, le travail, le respect et l’équipe avant toute chose. Comme dans tous les groupes il y aura quelques manquements, cela va arriver. Aucun joueur ne sera au-dessus de l’équipe. Mon objectif est que cette somme de talents devienne une grande équipe avec une grande force. Je suis convaincu qu’ensemble on peut faire la plus grande saison possible.

Si des joueurs sortent de ce cadre, ils seront écartés. Je suis un entraîneur qui aime voir ses joueurs travailler. Et il n’y a pas de performance si mes joueurs ne sont pas heureux, à la fois dans le vestiaire et sur le terrain. Pour qu’ils soient heureux, je pense que l’effectif doit être réduit. On ne peut pas avoir trop de joueurs qui ne jouent pas, car ils sont malheureux. On doit trouver la bonne taille de l’effectif.”

Similaires