PSG : le cas Kylian Mbappé pose question

Ça rigole au PSG. Après avoir frôlé une élimination en phase de poules de la Ligue des Champions, le club de la capitale est reparti de Manchester United avec la victoire en poche et même, cerise sur le gâteau, la possibilité de terminer premier du groupe H, pour espérer ainsi un tirage plus clément en 8e de finale. Mais malgré la prestation collective aboutie des hommes de Thomas Tuchel, une part d’ombre s’étend encore : l’inefficacité chronique de Kylian Mbappé. Thomas Tuchel a beau avoir fait mine de la découvrir en conférence de presse de veille de match ; depuis presqu’un an l’attaquant français n’a plus marqué en Ligue des Champions puisqu’il faut remonter au 11 décembre 2019, face à Galatasaray, pour trouver trace de son dernier but.

Ce n’est évidemment pas cela qui empêchera l’international tricolore de fêter le bon résultat de son club, mais sa prestation a laissé, au minimum, un goût d’inachevé. Tout avait bien commencé avec une accélération tranchante et un une-deux avec Neymar qui a abouti à l’ouverture du score du Brésilien. Mais ensuite, il a laissé un sentiment mitigé, entre excès d’individualisme, gestes superflus et une vision de jeu décevante. Pendant que Neymar haussait son niveau de jeu, tout en le simplifiant, Mbappé s’enfonçait dans son schéma préférentiel, avec des accélérations sur les ailes. Non pas que ce soit voué à l’échec, mais le jeu réclamait parfois autre chose.

Comme à l’aller, Manchester United a su gérer les incursions de Mbappé dans la surface et ne lui a pas laissé l’occasion de frapper dans un angle suffisamment ouvert. Et le Français a pêché techniquement sur quelques transmissions faciles. Une vers Kean qui aurait pu aboutir à une occasion de but par exemple, ou une passe en retrait mal orientée qui a offert une contre-attaque aux Mancuniens. Et puis il y a bien sûr le contre éclair, où il a choisi d’y aller seul jusqu’au bout alors que Neymar attendait la passe décisive. Comme souvent dans ces cas-là, un attaquant à la recherche du but force la solution individuelle.

Tout n’est évidemment pas à jeter dans la prestation de Kylian Mbappé, présent sur 2 des 3 buts mine de rien, et il garde un excellent ratio de buts en Ligue 1. Cependant, la période se révèle un peu plus dure pour lui, entre manque de réussite en Ligue des Champions et, plus embêtant, manque de diversité et de simplicité dans son jeu. Il pourra balayer tout ça d’un revers de main dès la semaine prochaine en retrouvant le chemin du but en Ligue des Champions face à l’adversaire le plus faible du groupe, Istanbul Basaksehir, presque 1 an jour pour jour après son dernier but, déjà face à un club turc.

Avec footmercato.

Plus d'articles
Confinement : ivre, un conducteur tente de se faire passer pour un médecin afin d’éviter une amende