Même si sur le plan théorique le Paris Saint-Germain a encore trois semaines pour décider ce qu’il adviendra de Neymar lors de la saison 2019-2020, la tendance est désormais à un départ très rapide de la star brésilienne.

Lire aussi : Togo : la BAD recrute (12 août 2019)



Si les dirigeants du PSG avaient des doutes sur l’état d’esprit de leurs supporters vis-à-vis de Neymar, l’attitude du Virage Auteuil dimanche soir a clairement mis les choses au point. Le Brésilien peut filer, personne ne pleurera chez les Ultras.

Et le message a été clairement vu depuis Doha où l’Emir du Qatar regarde attentivement les soubresauts du dossier Neymar avant de prendre une décision finale.

Ce lundi, si les médias espagnols se déchirent sur la future destination du joueur brésilien, la bataille Barcelone-Madrid se répercutant dans les journaux sportifs, tout le monde est d’accord, le dossier Neymar va se décider cette semaine.

Le Paris Saint-Germain a décidé qu’il en fallait en finir le plus vite possible car si l’attaquant brésilien s’en va, Leonardo veut rapidement faire venir un renfort offensif, tout cela sous le contrôle de Tamim ben Hamad Al Thani, lequel a fait du cas Neymar une affaire personnelle ou presque.

Lire aussi : Togo : la PNAFAT recrute (12 août 2019)

Mais au Qatar, le stylo est désormais prêt pour signer le transfert de celui que le PSG était allé chercher en 2017 pour 222ME, il ne reste plus qu’à ficeler dans les prochains jours l’accord.

Avec Foot01