À une époque où les appareils photo sont intégrés dans les téléphones portables, il est devenu de plus en plus fréquent de trouver des photos/vidéos publiées sur le web sans que l’accord des personnes qui y figurent ait été recueilli au préalable.

Image d’illustration

C’est dans ce contexte de publication massive d’images et vidéos privées et d’utilisation exponentielle des réseaux sociaux que s’est développée une pratique pour le moins détestable : le « revenge porn».



Le principe du « revenge porn » est simple : il s’agit de porter atteinte à l’honneur de son ex-petit(e) ami(e), en publiant à son insu des photographies ou des vidéos intimes le/la concernant sur internet.

La plupart du temps, les « vengeurs » postent les photographies ou vidéos litigieuses sur des blogs dédiés à cette activité, lesquels portent généralement les nom et prénom de l’ex-conjoint(e).

Le sentiment de honte de la victime est garanti. L’humiliation subie est d’autant plus importante que les informations divulguées sur le web, lorsqu’elles ont un certain intérêt, sont partagées très rapidement, de manière virale.

Il devient alors très difficile d’effacer toute trace d’une photo intime, même si la photo/vidéo source est supprimée.

Face à ce fléau que représente le « revenge porn », voici deux (2) astuces pour supprimer ses vidéos et photos.

Astuce N°1: recruter des webcleaners pour supprimer les différents contenus

Ils ont l’expertise nécessaire pour traquer et supprimer ces contenus. Le site français Webcleaner est un spécialiste en la matière. Demandez le devis pour vous lancer.

Astuce N°2 : ne jamais se laisser prendre en photo, ni se faire filmer dans des situations affligeantes ou compromettantes.

Ces photos/vidéos pourraient vous rattraper après. Comme le dit le sage, la meilleure façon pour que ça ne se sache pas, c’est encore de ne pas le faire du tout.

Alors mieux vaut être perspicace et revanchard quand il s’agit de sa propre image que d’avoir à supporter toute la vie le poids d’une publication intime plus qu’embarrassante.

Dans le cas d’une vidéo publiée sur YouTube par une tierce personne, il vous est possible de dénoncer le caractère inapproprié du contenu en ligne. Pour ce faire, il suffit de cliquer en bas de la vidéo sur l’onglet (…).

SI vous le faites de façon répétitive, YouTube pourra supprimer le compte de la personne et retirer la vidéo. Mais le fichier source que la personne a utilisé reste malheureusement en sa possession.