La société Qnet, engluée dans une tourmente sans précédent, vient d’être interdite d’exercer ses activités en Guinée. Depuis quelques jours, des citoyens dénoncent la société qu’ils accusent de les avoir arnaqués. C’est le cas de Mamadou Aliou Diallo, diplômé en Economie d’Entreprises.

Classement Forbes 2019 : voici le top 10 des présidents africains les plus riches



Appelé pour un entretien d’embauche à Kamsar, le jeune homme s’est fait retirer la somme de 8 millions francs guinéens (FG) par l’entreprise qui était censée lui donner de l’emploi.

Dans un entretien accordé à nos confrères de Guinée matin, Aliou Diallo dit que l’affaire remonte au mois d’août 2019. Selon lui, après ses études, il n’avait pas trouvé de l’emploi. C’est ainsi qu’à travers Mamadou Barry, un de ses amis d’enfance, il sera appelé par des gens qui disent être à Kamsar et qui voulaient lui offrir un emploi. Malheureusement, son rêve va se transformer en cauchemar.

« J’ai été contacté à travers un ami d’enfance avec qui j’ai fréquenté l’école primaire, le collège, et les études dans la même université. A la fin de nos études en 2018, mon ami est parti à Kamsar pour un entretien d’embauche dans une société minière. Et à travers lui, ils m’ont contacté aussi et m’ont demandé d’envoyer mes dossiers. Une semaine après avoir déposé mes dossiers, on m’a dit que j’étais retenu et que je devais aller pour travailler. Je suis donc allé le 5 août 2019, et j’ai été reçu par mon ami et ses collègues de l’entreprise. Le jour de l’entretien, ils m’ont dit d’éteindre mon téléphone, je me suis exécuté tout de suite. Dans la salle, ils m’ont dit de verser les huit millions de FG qu’ils m’avaient demandés. J’ai donc versé l’argent à leur niveau et m’ont donné une fiche que j’ai signée », a expliqué le jeune homme.

« J’étais tellement content d’avoir du boulot que je n’ai pas regardé ce qui était écrit sur la fiche. Ce n’est qu’après qu’ils m’ont dit que je venais de signer un contrat de 99 ans. Là, j’ai tout de suite émis des doutes. Je me suis dit que ça, ce n’est pas possible. Ils m’ont ensuite dit que c’est une société de vente en ligne, Qnet. Je dis non, je ne suis pas d’accord, j’ai réclamé mon argent parce qu’au téléphone, ce n’était pas ce qu’ils m’avaient dit. Ils disent qu’ils ne peuvent plus puisque j’avais déjà effectué l’achat. Finalement j’ai compris que je ne recevrais pas mon argent, je suis rentré à Conakry », a-t-il fait savoir.

Samuel Eto’o : « Je suis en train de reprendre mes études. Je veux avoir mes diplômes »

Après avoir mené de nombreuses démarches, Mamadou Aliou Diallo dit que ceux qui l’ont appelé ont chargé son ami de le rembourser. « Finalement, ils ont fait signer un document à mon ami, que c’est lui qui va rembourser mon argent, mais seulement en août 2020. Comme moi, je sais que beaucoup de personnes sont victimes de Qnet, j’invite l’Etat à prendre toutes les dispositions pour arrêter ces gens-là. Sinon, ils vont continuer à fatiguer les jeunes et leurs parents », a-t-il souligné.

Avec Guinée Matin