“Quelqu’un peut me trouver un Android. Je peux lui donner quelques coups” ; une dame à la recherche d’un portable en échange du s3xe (photo)

Partager l'article sur :

Au fil du temps, le phénomène des bizzi girls prend énormément d’ampleur à Lomé et d’autres pratiques viennent se greffer à la pratique initiale.

Au départ, il était question d’une offre de moments de relations s3xuelles moyennant de l’argent.

Désormais, certaines femmes sont même accessibles pour des moments de s3xe contre un payement en nature.

Sur une capture d’une discussion entre une pr0srituée et un client, on peut y lire les écrits d’une jeune dame qui propose quelques coups ou quelques moments de relations s3xuelles avec un homme qui serait prêt à lui trouver un téléphone Android, car le sien est gâté.

Cette situation bien qu’elle soit alarmante montre en même temps le degré de pauvreté dans lequel vivent certaines personnes.