Quels mécanismes pour pérenniser les installations du PRODERE ?

energies_renEwalUne trentaine de localités au Togo bénéficient depuis 2013 du programme de développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (PRODERE). Un programme régional financé par l’Uemoa et qui vise la vulgarisation des kits solaires individuels destinés aux ménages, l’électrification des places publiques et l’équipement des forages par système solaire photovoltaïque pour donner de l’eau potable aux populations.

Plus d’une année après le lancement de ce programme, les bénéficiaires et promoteurs réunis en atelier depuis ce lundi 10 août à Lomé, réfléchissent sur les mécanismes à mettre en place pour maintenir et entretenir ces équipements.

Pour le Coordonateur du PRODERE, Seyni Amahdou, « L’atelier vise à asseoir les bases durables d’une maintenance, de l’entretien, au-delà, la pérennisation des équipements. Après la phase de l’installation, quel est le mécanisme d’entretien, de maintenance ou de développement des matériels là où ils ont été installés ? Qui va s’en occuper ? »

«  C’est dans ce sens que nous avons appelé les comités villageois de développement (CVD) qui ont bénéficié des kits de l’ensemble des équipements pour trouver ces voies et moyens. Nous avons également fait appel aux micro-finances puisque nous voulons faire d’eux, des leviers de développement de ces installations. »

Le Togo à travers ce programme, a bénéficié de l’installation de 19 systèmes d’adduction d’eau potable, de 1680 kits d’éclairage solaire et de 220 lampadaires solaires. Il est piloté par la Société africaine des biocarburants et des énergies renouvelables (SABER).


Phone Promo TG

Performances Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Côte d’Ivoire / 3e mandat de Ouattara : des poursuites judiciaires contre les instigateurs de manifestations annoncées