>

Qu’est-ce que Mastodon, le réseau social qui devient de plus en plus populaire après le rachat de Twitter par Elon Musk ?

Partager l'article sur :

Le rachat de Twitter par Elon Musk a été un véritable chamboulement aussi bien pour les utilisateurs que pour les salariés du réseau social. Pour sa nouvelle acquisition, le milliardaire a de son côté, récemment promis de “renforcer la liberté d’expression”, mais beaucoup craignent des dérives.

Depuis l’annonce officielle du rachat, de nombreuses personnes ont donc annoncé leur départ de la plateforme en illustrant leur action par des hashtags comme #LeaveTwitter.

Cet exode massif de Twitter a fait les beaux jours d’une plateforme relativement similaire appelée Mastodon. Fondé en 2016 par Eugen Rochko, un programmeur allemand, ce réseau social fonctionne sur la même forme que Twitter.

En quelques jours, il a gagné près de 70 000 utilisateurs, et compte désormais 670 000 inscrits au total, selon The Guardian. C’est une plateforme qui permet de publier des messages de 500 caractères maximum en les accompagnant de photos, sondages ou vidéos. Le même principe d’abonnements pour suivre des utilisateurs est aussi disponible.

Un réseau social décentralisé

La seule vraie différence avec Twitter est le caractère décentralisé de Mastodon. Dans les faits, chaque utilisateur doit choisir un serveur sur lequel inscrire son profil. “Chaque serveur est géré par une organisation ou une personne indépendante et peut différer en termes de politique de modération”, explique Mastodon sur son site. Au total, le réseau social répertorie près de 3 300 serveurs et ne peut donc pas être géré par une seule autorité.

“Ce qui est amusant, c’est que l’une des raisons pour lesquelles j’ai commencé à m’intéresser aux réseaux sociaux décentralisés en 2016, et qui m’a finalement conduit à créer Mastodon, c’était la rumeur selon laquelle Twitter, pourrait être vendu à un autre milliardaire controversé”, écrivait Eugen Rochko, le créateur de Mastodon, dans un communiqué publié au mois d’avril dernier et relayé par L’Express.