Actif depuis l’été 2017, le Conseil Présidentiel pour l’Afrique (CPA) crée par le président français Emmanuel Macron, a pour mission de revitaliser les relations entre la France et le continent. Ce Conseil a désormais un nouveau coordonnateur à sa tête.

Nigeria : ça chauffe entre Buhari et son vice-président



Cette semaine, le journal Jeune Afrique dans sa parution a posé ses projecteurs sur Wilfrid Lauriano do Rego, le nouveau coordonnateur du CPA.

Ce Franco-Béninois de 58 ans aura pour vocation, avec ses collaborateurs, de faire part à Macron des attentes de la jeunesse du continent et de prendre le pouls de la diaspora africaine. Dix choses à savoir sur celui qui dirige désormais le CPA.

L’université de Lille va rembourser aux étudiants étrangers la hausse de leurs frais d’inscription

1-PARRAINAGE

Après l’avoir rencontré par le biais d’amis communs, Jules-Armand Aniambossou, tout juste nommé ambassadeur de France en Ouganda, a suggéré son nom à Emmanuel Macron, qui lui cherchait un successeur à la tête du Conseil présidentiel pour l’Afrique (CPA). Au début de 2019, il l’a convié à des événements organisés par le CPA puis, en mai, lui a présenté Franck Paris, le conseiller Afrique du chef de l’État français.

2- KPMG

Do Rego a fait toute sa carrière au sein de KPMG, où il est entré en 1988. Aujourd’hui membre du conseil de surveillance de ce cabinet d’audit, il y fait du conseil en fusion-acquisition dans le secteur de l’énergie et a mené à bien des opérations dans plusieurs pays africains. En 2002, il est devenu le premier associé noir de KPMG, qui comptait alors environ 300 membres. « C’est l’un de mes fiertés », explique-t-il.

3- POLYGLOTTE ET GOLFEUR

De par ses origines et son parcours, il parle plusieurs langues africaines : wolof, fon, yorouba, mina. Il aime par ailleurs jouer au golf.

En région parisienne, le week-end, et sur la Côte d’Azur ou à Lomé (son épouse est togolaise), pendant ses congés.

4- ENFANCE AU PAYS

Comme Aniambossou, son prédécesseur, il est franco-béninois. Il est né au Bénin, où il a passé son enfance, et retourne plusieurs fois par an à Cotonou pour voir sa famille.

5- DAKAROIS D’ADOPTION

Peu après l’arrivée au pouvoir de Mathieu Kérékou, en 1975, il quitte le Bénin pour le Sénégal. Scolarisé au collège Sacré-Coeur et au lycée Saint-Michel, à Dakar, il obtient ensuite une maîtrise de sciences économiques à l’université Cheikh-Anta-Diop. Il dit qu’il a passé ses « meilleures années » dans la capitale sénégalaise et que ses amis sénégalais sont devenus ses « frères ».

Faure Gnassingbé : « Nous sommes en compétition, nous devons maintenir le cap et accélérer le mouvement, faisons-le et bien ! »

6- CLUB XXIe SIÈCLE

En sa qualité de membre du Club XXIe siècle, il a rencontré deux fois Emmanuel Macron avant que celui-ci accède à l’Élysée, en particulier à l’occasion d’un dîner, durant sa campagne électorale. Depuis qu’il est à la tête du CPA, il voit le chef de l’État français environ une fois par trimestre. Il l’accompagnera à l’occasion de ses prochains déplacements en Afrique.

7- ÉCHANGES

Il dirige un CPA remanié, dont l’un des objectifs est de faire des diasporas africaines de France un vecteur des échanges avec le continent. En 2020, le CPA participera à l’organisation du sommet Afrique-France, prévu au début de juin à Bordeaux, et à celle de la Saison des cultures africaines.

8- SOLAIRE

Spécialisé dans le domaine des énergies renouvelables depuis plus de quinze ans, il est vice-président de la fondation Terrawatt Initiative, qui promeut la fourniture d’énergie solaire à bas coût dans les pays en développement.

9- FRANC CFA

Avec le CPA, il souhaite organiser une série de conférences-débats sur la réforme du franc CFA. Le premier rendez-vous a eu lieu le 14 octobre à Sciences Po Paris, en présence de Kako Nubukpo, de Lionel Zinsou et de Rebecca Enonchong. D’autres pourraient avoir lieu prochainement dans des capitales africaines.

10- DISCRET

Contrairement à son prédécesseur, diplomate affable et très à l’aise avec les médias, il est plus discret et moins habitué à échanger avec les journalistes.