Le chanteur a été inculpé de treize chefs d’accusation, dont pédopornographie, détournement de mineur et obstruction de la justice.

Lire aussi : Affaire Ghosn : nouvelle perquisition au siège de Renault pour saisir du matériel informatique



Le chanteur américain R. Kelly a été arrêté jeudi soir à Chicago pour crimes sexuels fédéraux, rapportent plusieurs médias américains. Il a été inculpé de treize chefs d’accusation, dont pédopornographie, détournement de mineur et obstruction de la justice.

L’interprète de I Believe I Can Fly a été arrêté par des policiers new-yorkais et des agents de la Sécurité intérieure et sera conduit à New York pour son procès. Il a déjà été poursuivi en février pour dix chefs d’accusations d’abus sexuels. En mai, onze nouveaux chefs d’accusation de crimes sexuels ont également été retenus contre lui. Il a plaidé non coupable dans les deux cas.

Lire aussi : WhatsApp : un virus aurait contaminé 25 millions d’appareils

Une conférence de presse, prévue ce vendredi, devrait permettre d’en savoir un peu plus sur l’inculpation du chanteur. On ignore encore si les chefs d’accusation sont liés aux précédents ou s’il s’agit de nouveaux. Les avocats de R. Kelly n’ont pas encore commenté l’arrestation.

Avec BFM TV