in

Racisme/Affaire Moussa Marega : Habib Beye réagit à la polémique

Des scènes d’une tristesse et d’une imbécillité incommensurables. Cela s’est à nouveau produit ce dimanche 16 février au stade de Guimaraes où les supporters du club local ont poussé des cris et des chants racistes à l’attention de Moussa Marega.

Ligue des Champions : les joueurs africains en lice ce mardi

 Alors que l’attaquant malien venait d’offrir le but victorieux au FC Porto contre son ancien club (1-2), il a immédiatement réclamé un changement et s’est dirigé vers les vestiaires.

Malgré les tentatives de consolation et d’apaisement de nombreux coéquipiers, et même d’adversaires, le mal était fait, le natif des Ulis a rejoint les vestiaires.

En guise de récompense supplémentaire, l’attaquant de la sélection malienne a reçu un carton jaune. Suite à cette polémique, le consultant Habib Beye est monté au créneau lors de l’émission du ‘Late Football Club’. Indigné mais pas que.

Olimpia : Emmanuel Adebayor très ambitieux

« Le plus dur pour moi c’est de voir tous ces joueurs autour de lui qui l’empêchent de sortir. Et en fin de compte, ces joueurs ne sont pas racistes, mais ils valident les comportements racistes en étant dans cet état d’esprit là » a réagi l’ex-Marseillais.

Il a par la suite développé son raisonnement :

« On en parle depuis des années et des années. Le seul moment où ça aura un impact fort, c’est lorsque des joueurs qui ne sont pas concernés sortiront aussi. Les deux équipes, les entraîneurs, tout le monde rentre. On a l’impression presque que Marega devient la victime et en fait on se dit il aurait peut-être dû faire en sorte d’accepter la chose. Non ! Sauf que tout le monde autour de lui l’accepte en quelque sorte. »

Liverpool : Jürgen Klopp donne son favori pour la Ligue des Champions

Ce type de pensée pourrait inspirer la ligue de football portugaise, déterminée visiblement à éradiquer le racisme de ses stades.




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab
uneBurna Boy et sa petite amie Stefflon Don (encore) au-devant de la scène

Burna Boy et sa petite amie Stefflon Don encore au-devant de la scène (photos)

Coronavirus : Le laboratoire chinois pointé du doigt, nie toute responsabilité

Coronavirus : la Chine a besoin du plasma des personnes qui ont guéri de la maladie