RDC : les enseignants assurent la rentrée espérant une augmentation de salaire

La rentrée scolaire 2019-2020 a été effective hier lundi 2 septembre en RDC malgré les incertitudes sur l’augmentation des salaires des enseignants. Ils étaient tous à leur poste et les syndicats d’enseignants ont profité de l’occasion pour faire connaître une fois de plus leurs revendications salariales.

Lire aussi: Confidence : “j’ai détruit mon couple à cause de Singuila…j’étais obsédée par lui”

Les promesses présidentielles d’une école primaire gratuite pour tous et des augmentations de barème pour les enseignants ne sont pas encore tranché. Tout reste suspendu à la tenue des discussions prochaines entre pouvoir et syndicats des enseignants.

Les représentants des enseignants espèrent voir atteindre 539 721 FCFA leur salaire mensuel. Jean Bosco Puna est secrétaire général du Syndicat national des enseignants catholiques (Synecat) : « Ce projet de barème prévoit pour un enseignant diplômé 187 500 FCFA. Si nous ajoutons les indemnités de logement, de transport, des soins de santé, primes des fonctions spéciales, l’enseignant pourra se retrouver autour de 900 dollars [822 euros] ».

Lire aussi: En Autriche, le congé paternité est allongé à 30 jours

Du côté du pouvoir, on souhaite remettre les choses à leur place. Les augmentations se feront d’une façon beaucoup plus modeste. Émery Okundji, ministre intérimaire de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP) : « Vous pouvez en être sûrs, un enseignant touchera pas moins de 50 000 FCFA. Ça, c’est son salaire de base. Ajouter à cela les frais d’indemnités, de logement et de transport ».

Même si les syndicats se disent « irrités » par ces prévisions, ils assurent être prêts à revoir leurs ambitions « légèrement à la baisse ». Ils attendent la convocation d’une commission paritaire par le gouvernement.

Lire aussi: Togo : la famille des artistes rend hommage à la légende Jimi Hope

Les enseignants ont déjà menacé d’interrompre les cours d’ici trois semaines, si un accord n’est pas trouvé avec les nouvelles autorités.

Avec RFI

Plus d'articles
Voici le nombre d’années de vie que nous perdons à cause de l’air que nous respirons