RDC : l’ex-ministre de la Santé entendu par la justice

Oly Ilunga a été entendu par la justice congolaise le 27 août dernier dans le cadre d’une enquête préliminaire sur l’utilisation de fonds publics destinés à la lutte contre l’épidémie Ebola.

Lire aussi : Jeux africains de Rabat 2019 : le Togo enregistre sa première médaille

L’audition menée par le parquet général près la Cour de cassation s’est terminée en début de soirée mardi, et Oly Ilunga est reparti libre. Quel était l’objet de cette audition ? Une enquête ouverte sur la gestion d’importants fonds versés par le gouvernement, destinés à la riposte à la maladie à virus Ebola, selon une source judiciaire citée par l’AFP.

On ignore quelle suite y sera donnée. « L’instruction est en cours et il a confiance en la justice de son pays », a réagi mardi soir tard Guy Kabeya, l’un des avocats de l’ancien ministre dans un communiqué.

Lire aussi : Juventus : une nouvelle preuve de l’incroyable popularité de Cristiano Ronaldo

Lundi déjà, trois collaborateurs de Oly Ilunga ont été placés en garde à vue : deux conseillers et un chauffeur, selon un proche du ministre.

Après avoir été en première ligne dans l’organisation de la lutte contre Ebola, Oly Ilunga a rendu son tablier le 22 juillet dernier. Dans sa lettre de démission, il avait expliqué s’être opposé à l’utilisation d’un deuxième vaccin contre l’épidémie par des acteurs qui ont fait preuve d’un « manque d’éthique manifeste ».

Lire aussi : Togo : la poste victime d’usurpation d’identité…vigilance !

Il n’avait pas non plus apprécié que la présidence décide de reprendre la main sur la riposte à l’épidémie et de la confier à un comité technique dirigé par le Docteur Jean-Jacques Muyembe.

Avec RFI

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Tempête d’hiver : Beyoncé fournit une aide financière aux habitants du Texas