in ,

RDC : l’ex-Premier ministre Tony Blair propose ses services à Felix Tshisekedi

Le président de la RDC, Félix Antoine Tshisekedi, fait appel à l’ancien Premier ministre britannique, Tony Blair, pour améliorer le niveau économique du grand Congo. C’est l’objet de la visio-conférence qui s’est tenue entre les 2 hommes le jeudi 6 août dernier, a-t-on appris.

Mercato : L’élimination de la Juventus relance les rumeurs du départ de Cristiano Ronaldo vers le PSG

Selon la presse locale, Tony Blair a proposé l’expertise de son institut éponyme pour améliorer le climat des affaires en RDC, surtout en cette période secouée par la pandémie à Covid-19.

En effet, Tony Blair Institute for Global Change procède à la mise en place des cellules d’experts qui accompagnent l’accélération des projets des États destinés à attirer des investisseurs. En Afrique, cet organisme à but non lucratif intervient dans 14 pays, dont 10 de l’Afrique de l’Ouest.

Candidature de Ouattara : ce message ferme de l’artiste Meiway à son endroit (vidéo)

C’est grâce « au miracle Rwandais » accompli ces dernières années, où Tony Blair Institute a participé à la mise en place des stratégies depuis 2008, que cette organisation a bénéficié de la confiance de nombreux chefs d’États africains. Cet institut appuie actuellement le Plan national de développement au Togo (2018-2022), et intervient dans des dossiers de grande envergure. Des pays comme le Maroc ou l’île Maurice ont fait recours à cette expertise axée sur des résultats.

Dans sa politique, Tony Blair Institute fait appel aux jeunes diplômés de moins de 30 ans des pays où il intervient pour constituer des cellules dans lesquelles s’ajoutent quelques experts internationaux. Des cellules qui ne dépassent pas les effectifs de 10 personnes.

3 dirigeants nominés parmi les 100 Africains les plus réputés

La Fondation est financée à 30% par les Etats qui bénéficient de ses services, la Banque mondiale et l’USAID. Mis à part les conseils pratiques donnés aux États, Tony Blair Institute offre aussi un carnet d’adresses, le boosting de financement de projets, etc. C’est cette grande expérience opérée déjà en Afrique avec brio que Tony Blair voudrait faire profiter à la République démocratique du Congo.

Plusieurs personnalités de la cellule du climat des affaires, le directeur de cabinet par intérim, Eberande Kolongele, et son adjoint ont assisté à cette rencontre virtuelle.

En rappel, Tony Blair a été premier ministre de la Grande Bretagne de 1997à 2007.



Saham Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cardi B et Meghan Thee Stallion : leurs fans lancent une pétition pour le retrait de Kylie Jenner du clip WAP

Mort de Caroline Flack, ex du prince Harry : les résultats de l’autopsie dévoilés