RDC: Polémique autour d’un document sur la construction d’un nouveau palais présidentiel pour Felix Tshisekedi estimé à 118 milliards FCFA

L’histoire fait grand bruit en RDC. Dans un document, qui circule sur les réseaux sociaux depuis quelques jours, attribué à la présidence, il est indiqué un processus de passation de marché et le montant de la construction d’un nouveau palais présidentiel pour Félix Tshisekedi.

Cette supposée correspondance aurait été signée le 13 juin par Désiré-Cashmir Kolongele Eberande, directeur adjoint de cabinet de Félix Tshisekedi.

Lire aussi : Togo-Niger : Mahamadou Issoufou accueilli par le président Faure Gnassingbé ce jeudi 27 juin

D’après le document, il aurait sollicité auprès de la direction générale du contrôle des marchés publics, l’autorisation spéciale de recourir à la procédure d’entente directe en vue de la construction et la réhabilitation des bâtiments abritant la résidence et les bureaux du président de la République à la cité de l’Union africaine et au Palais de la nation.

Toujours selon le document, le marché devrait être accordé à la société Democratic Congo High Tech Construction Company, une entreprise qui n’a qu’environ un mois d’existence, selon le site du Guichet unique de création d’entreprise (GUCE). Et les travaux coûteraient 180 millions d’euros (118 milliards FCFA).

Lire aussi : L’Institut Français du Togo recrute (27 juin 2019)

Stratégie de Joseph Kabila

En effet, avant son départ de la présidence, Joseph Kabila a pris un décret indiquant qu’il ne quitterait pas la résidence présidentielle, affirmant qu’il l’avait acquise – sans en montrer les titres légaux. Or, cette résidence résulte de la réunion de deux terrains acquis et bâtis aux frais de l’Etat par Mobutu, devant servir à loger l’une le président du parlement (le premier à y habiter fut Anzuluni Bemba), l’autre le Premier commissaire d’Etat/Premier ministre (elle fut habitée par Kengo, Likulia ou Mabi Mulumba). M. Kabila n’a, en outre, pas encore vidé le Palais de Marbre – résidence construite aux frais du Trésor, sous Mobutu, pour y loger les invités de l’Etat – où habite sa famille. Félix Tshisekedi, lui, loge dans un modeste pavillon de la Cité de l’Union africaine.

Félix Tshisekedi a accepté cette situation, quitte à adapter les bâtiments que son prédécesseur lui concède, selon le document qui a fuité.

Lire aussi : Togo : des intempéries dans les jours à venir, des règles d’hygiène à adopter

« C’est un torchon »

Ce document est un faux, rétorque le directeur adjoint de cabinet de Félix Tshisekedi. « C’est un torchon. C’est fait par des gens qui souhaitent nous salir », affirme-t-il.

Au niveau de la présidence de la République, on confirme cependant l’existence du projet de construction d’un palais présidentiel. Depuis 2013, cette ligne apparaît dans le budget de l’État sans jamais être décaissée.

Plus d'articles
Master KG : l’auteur de Jerusalema au cœur d’une polémique