>

RDC / S3xtape des étudiants de l’UPC : “Ceux qui ont balancé vos vidéos intimes sur…” ; la toile s’enflamme après cette annonce inattendue

Facebook
Twitter
WhatsApp

Ce jeudi 9 juin 2022, plus d’une vingtaine de vidéos compromettantes des étudiantes, semble-t-il, de l’Université Protestante au Congo, UPC, et de l’Institut Supérieur Pédagogique de la GombeISP, sont à la Une, en République Démocratique du Congo.

(Vidéo) La se3tape d’une étudiante nigériane devient très virale sur la toile

En effet, dans les vidéos partagées sur la toile, certaines de ces demoiselles sont en train de se caresser avec appétit les parties intimes, en l’occurrence les seins, rapporte Objectif-Info.cd.

D’autres encore, actrices dans d’autres vidéos, sont en pleins ébats sexuels avec des partenaires dont les visages ne sont pas visibles.

Face au tollé occasionné par cette nouvelle situation, plusieurs voies congolaises sont montées au créneau pour donner leur avis. Contrairement à plusieurs intervenants, Charly Amsini a préférer soutenir les filles qui doivent porter plainte.

$extape : Kyme Oye indique avoir eu des rapports sexµels avec Lil Wayne ; voici la vidéo

“Les réseaux sociaux en ébullition depuis quelques heures sur plusieurs vidéos sextape prétendues des étudiants de l’UPC.

Je viens apporter mon soutien indéfectible aux filles qui ont subi cette atteinte illicite à leurs vies privées.

Je leur demande de saisir le parquet où le tribunal par citation directe sur base de l’article 28 du code civil, l’article 31 de la constitution pour sanctionner les personnes qui ont balancé vos vidéos intimes sur les réseaux sociaux.

Car le code pénal congolais prévoit des infractions sur l’atteinte à la vie privée. Vous connaissez les personnes à qui vous avez envoyé les vidéos, donc traduisez les en justice”, a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Cependant, son point de vue est loin de convaincre les internautes qui s’attendent plutôt à des mesures sévères contre ses étudiantes.