in

RDC : un citoyen porte plainte contre Martin Fayulu pour incitation à la haine tribale

Martin Fayulu

L’opposant congolais, Martin Fayulu avait été appelé à se rendre dans les locaux de la police judiciaire suite à une plainte déposée par un citoyen congolais qui l’accuse d’incitation à la haine tribale. Mais selon nos confrères de Koaci, la convocation a été reportée.

 

Réagissant à cette convocation, l’opposant qui s’autoproclame, Président élu de la RDC a déclaré qu‘il était disposé à se présenter à la police.


“Je suis un républicain, si la police lance une nouvelle convocation ou invitation, je me rendrai à la police accompagné de mes avocats et du peuple”, a-t-il déclaré.

Depuis son retour de Bruxelles, le candidat de la coalition Lamuka, a enchaîné des meetings au cours desquels, il n’a pas manqué de fustiger son ancien compagnon, le Président Felix Tshisekediqu ‘il a même appelé à démissionner, l’accusant d’avoir vendu le pays.

À Kikwit, ses sympathisants ont manifesté, bravant les forces de l’ordre visiblement lourdement armées. Selon les sources concordantes des tirs à balles réelles et des bombes lacrymogènes ont été entendus, d’après les médias locaux.

D’après les résultats publiés par la commission électorale nationale indépendante (Ceni), Martin Fayulu est arrivé deuxième à la présidentielle avec 34 %, mais revendique 60 % des suffrages, une victoire que lui a volé Felix Tshisekedi crédité de 38,57 %.



Lire aussi José Mourinho finalement au Celtic ?, la réponse du club

Rappelons que la coalition Lamuka qui soutenait Martin Fayulu lors de la présidentielle, a annoncé qu ‘elle était désormais une plateforme politique, à l’issue d’une réunion à Bruxelles avec ses six leaders dont Jean Pierre Bemba et Moise Katumbi.




Ad Banque Atlantique

Corruption : le Togo veut frapper fort

Le Togolais Djené Dakonam parmi les 10 footballeurs africains qui pourraient briller dans les meilleurs championnats européens

Djene Dakonam très proche de la Ligue des Champions