L’artiste Belgo-congolais Damso a dévoilé sur les réseaux sociaux sa Fondation “Vie sur nous” pour combattre les “minerais de sang” au Congo

“J’ai lu beaucoup de messages, j’ai réfléchi pendant des heures, des jours voire des mois et j’arrive toujours à la même conclusion: le vrai problème, c’est le vol des ressources naturelles. Minerais de sang, minerais de conflit”, a expliqué le rappeur dans une Story sur Instagram.



Damso a du lui-même fuir la RDC avec sa famille, à l’âge de 9 ans, pour s’établir en Belgique à cause des conflits qui déstabilisent son pays natal.

La région est de la RDC est notamment en proie à la violence, depuis le milieu des années 1990, où des groupes armés sont actifs notamment dans les zones minières. L’est du pays compte actuellement 130 groupes armés qui se battent pour des causes multiples, selon Human Right Watch.

Lire aussi : Arabie Saoudite : un employé du stade débranche la VAR en plein match pour charger son portable

Le président du pays, Félix Tshisekedi, partage l’analyse du rappeur Damso. En déplacement hier à Bukavu dans le Sud-Kivu, il a déclaré que les minerais constituent la cause de l’insécurité dans l’est du pays.

“Tout le monde nous envie et finalement nous les Congolais nous sommes les derniers à profiter de ces minerais. C’est inacceptable”, a affirmé le président Tshisekedi.

Le pays est très riche en métaux et minerais rares comme le coltan et le tantale qui servent à faire fonctionner les Smartphones mais il est aussi le premier producteur en Afrique de cuivre, premier producteur mondial de cobalt. On retrouve également dans le sous-sol congolais de l’or et des diamants.

Une richesse dont l’Etat d’Afrique centrale et sa population ne profitent pas. La RDC est le 7ème pays le plus pauvre de la planète.

bbc.com