RDC : Vital Kamerhe et Samir Jammal acquittés

Vital Kamerhe et son ami Samir Jamal peuvent enfin pousser un ouf de soulagement.  Des années passées en prison ont suffi pour la justice congolaise d’élucider cette affaire qui a sali la notoriété de ces derniers.

L’ancien Directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi a été acquitté par la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe dans le procès de l’affaire des Maisons Préfabriquées, apprend-on de sources judiciaires rapportées par les proches de son parti.

Appelée à se prononcer sur les recours introduits par les conseils des deux co-accusés dans l’affaire dite du procès des 100 jours, la cour d’appel statuant au second degré vient de prononcer l’acquittement de Vital Kamerhe et de son co-accusé l’homme d’affaire libanais  Samir Jamal.

A quelques encablures de la fin du premier mandat de son allié Félix Tshisekedi, l’acquittement  de Vital Kamerhe, correspondant à un casier judiciaire vierge, rebat les  cartes dans l’échiquier politique congolais.

Bien qu’en retrait depuis sa condamnation en première instance suivie de sa mise en liberté provisoire, Vital Kamerhe dirigeait son parti en sous-main et était consulté par les hommes politiques de son pays.

Similaires