in ,

Réaction de Moscou aux nouvelles sanctions américaines visant des instituts de recherche russes

Les Etats-Unis ont infligé le 26 août 2020 des sanctions contre cinq instituts de recherche russes accusés d’avoir travaillé sur des armes chimiques et biologiques. En réaction, Moscou juge ces allégations « sans fondements » et attend des explications de la part des États-Unis.

« Bien sûr que nous avons prêté attention à l’avertissement publié par l’institution américaine [le département du Commerce des États-Unis, ndlr]. On n’arrive pas à le comprendre d’autant plus qu’aucune preuve n’a été fournie. Ils ont utilisé les mêmes expressions floues, par exemple, “il y a des raisons justifiées pour estimer” », souligne l’ambassadeur russe à Washington, Anatoli Antonov, dans une publication sur le compte Facebook de l’ambassade.

Beyrouth : près de 80 conteneurs de produits chimiques découverts au port

En mettant en place les sanctions, les États-Unis ont omis le fait que l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques avait confirmé en 2017 la liquidation complète de celles-ci en Russie, a lancé l’ambassadeur. Et d’ajouter : « Nous voudrions avoir des explications sur ces accusations faites sans fondement de la part de nos collègues ».

À ce jour, Washington reste le seul détenteur d’armes chimiques qui « tarde sous divers prétextes avec leur destruction », rappelle Anatoli Antonov« Nous appelons la partie américaine à cesser de chercher des problèmes où ils n’existent pas et à faire de son mieux pour achever la démilitarisation chimique le plus rapidement possible », a-t-il conclu.




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

La Casa de Papel : Miguel Herrán alias Rio pose nu et choque la toile (photo)

Bénin : mort mystérieuse d’un féticheur