>

Real Madrid : accusé de privilégier la France à son club pour la Coupe du monde, Benzema crie son ras-le-bol

Partager l'article sur :

Carlo Ancelotti a une nouvelle fois fait sans Karim Benzema ce jeudi 10 novembre 2022 face à Cadix. Puisque 3 jours après sa défaite sur la pelouse du Rayo Vallecano, les Merengues accueillaient Cadix ce jeudi soir pour leur dernier match avant la Coupe du monde. Et si l’incertitude planait autour de la présence du Français, il a bien été absent, et c’est une nouvelle fois le Brésilien Rodrygo qui a assumé son rôle. Le capitaine de la maison blanche ressent toujours une gêne à la cuisse et ne veut prendre aucun risque à quelques jours du coup d’envoi du mondial qatari. De quoi faire grincer quelques dents chez les supporters et suiveurs du Real Madrid.

« Non, sincèrement, je ne comprends pas. Je vois Messi jouer au PSG, Lewandowski jouer avec le Barça, presque tous les joueurs jouent. Cela fait partie du risque. C’est comme ça, tu dois l’assumer, tu ne peux pas laisser de côté ton équipe », a notamment pesté Guti sur le plateau d’El Chiringuito. Et faut-il le rappeler, depuis le début de saison, Karim Benzema a déjà manqué une dizaine de matchs et débarquera au Qatar avec seulement 28 minutes jouées en un mois.

Mais même malgré cette situation, Carlo Ancelotti n’a pas manqué de défendre son joueur vedette face aux critiques : « Je n’ai rien à leur dire. Le premier déçu c’est Karim qui va arriver au Mondial sans les minutes nécessaires pour avoir une bonne condition physique. C’est impensable de croire qu’il se met en retrait. C’est une bêtise de penser ça. Il n’a jamais arrêté, il s’est entraîné en solitaire, mais les sensations n’étaient pas bonnes. Il va arriver au Mondial avec pas beaucoup de minutes dans les jambes. Il n’a pas craint pour sa participation au Mondial. En dehors de sa blessure contre le Celtic, il n’a eu que des petits pépins. »

Une défense bienvenue qui ne suffit toutefois pas à l’intéressé. Puisque selon Defensa Central, Karim Benzema vit de plus en plus mal la situation qui commencerait sérieusement à l’énerver. Et ce d’autant plus qu’il n’a pas ménagé ses efforts pour être sur pied. Le média madrilène ne manque pas de rappeler que le joueur joue depuis bientôt trois ans avec une blessure au doigt, n’ayant pas voulu se faire opérer pour ne pas abandonner l’équipe. Mais il faut lui rappeler qu’il y a trois ans, il n’y avait pas une coupe du monde à jouer. Bref, selon El Chiringuito, les doutes au sujet de son professionnalisme le mettraient en colère, et il y a de quoi, puisque tout le monde veut comprendre ce qui se passe réellement.