La facture de 17 millions d’euros du transfert que doit le club anglais Cardiff City au français FC Nantes continue d’être la pomme de discorde après le décès tragique de Sala.
Cardiff City, qui n’a toujours pas réglé la première partie du transfert d’Emiliano Sala à Nantes, envisagerait selon le Telegraph de poursuivre le club français pour négligence dans le décès de l’Argentin. Le but étant de rejeter la faute sur le FCN, et donc de faire baisser les indemnités à payer.
Dans une interview accordée à la BBC, Mehmet Dalman, le président de Cardiff City, reconnaissait cette semaine qu’il voulait examiner en profondeur le dossier Emiliano Sala avant de régler au FC Nantes la première partie du transfert de l’Argentin.
Selon le Telegraph, le club gallois fait plus qu’étudier, puisqu’il envisagerait désormais de poursuivre le FCN pour négligence. Le quotidien britannique explique que les Bluebirds ont mené leur propre enquête, qui a révélé que le pilote de l’avion, David Ibbotson, n’avait pas la licence nécessaire pour transporter des passagers sur des vols commerciaux.
Cardiff estime en outre que le transfert n’était pas complet
Si le premier rapport du Bureau britannique d’enquête sur les accidents aériens (AAIB), attendu dans les prochains jours, venait à confirmer cette information, Cardiff pourrait donc porter plainte contre le club dirigé par Waldemar Kita. Le but étant de prouver que la formation française, en collaboration avec les agents Willie et Mark McKay, est responsable de ce vol non-conforme, et donc de faire baisser les indemnités à régler.
Et si cet argument ne suffit pas, le Telegraph révèle que Cardiff – après avoir demandé des conseils aux autres clubs – tente en outre de démontrer que le transfert de Sala n’était pas complet le 21 janvier, jour de sa disparition, puisque l’attaquant n’avait pas encore été enregistré pour jouer en Premier League. Cette triste histoire n’est donc pas encore terminée…