Records Guinness / la reine des ténèbres : qui est Nyakim Gatwech, la fille à la peau la plus sombre

Nyakim Gatwech, 27 ans, surnommée la « reine des ténèbres », est enfin entrée dans le célèbre Guinness Book Of Records, pour avoir le teint le plus sombre du globe. Qui est donc cette jeune modèle ayant réussi à embrasser sa beauté et sa pigmentation avec amour, face aux commentaires des personnes qui promeuvent le blanchiment pour éclaircir la couleur de la peau ?

Alors qu’elle n’avait que 14 ans et que son pays était en proie à une guerre civile, la famille de cette native de Gambela en Éthiopie, Sud-Soudanaise d’origine, s’est réfugiée en Éthiopie, puis au Kenya où elle a vécu dans des camps, avant de s’exiler aux États-Unis où elle a eu la chance d’étudier au Minneapolis Community College. Une participation à un défilé de mode local a fait naître en elle son intérêt pour cette activité.

Nyakim Gatwech est finalement devenue mannequin. « The queen of the dark » (la reine des ténèbres), comme elle a été surnommée en raison de sa peau, d’un noir profond, lui a quelques fois valu des quolibets et des remarques racistes dans les pays occidentaux, y compris dans sa profession. 

Ces réactions hostiles et dégradantes à son encontre ont renforcé la détermination de Nyakim Gatwech, qui, fière de ses origines, est plus que jamais déterminée à poursuivre sa carrière de mannequin et de devenir enseignante d’école élémentaire. 

« Quand j’étais au collège », se rappelle-t-elle, je ne savais pas comment faire face aux commentaires négatifs que je recevais quotidiennement », a-t-elle révélée dans une de ses interviews. « À l’époque, la façon dont je traitais les commentaires négatifs consistait soit à m’enfermer dans ma chambre et à pleurer, soit à essayer de combattre les gens qui disaient des choses méchantes sur moi. Je savais que cela ne résolvait rien. M’enfermer dans ma chambre me faisait déprimer et riposter me faisait suspendre de l’école ».

« Mes problèmes n’étaient pas résolus, alors j’ai dit à ma sœur : « Les enfants se moquent de moi à cause de mon teint. Que fais-je ? Je veux blanchir [ma peau] et tout ça. Elle m’a dit que [le blanchiment de la peau] n’était pas la bonne façon de procéder ». En suivant ces conseils, Nyakim Gatwech est parvenue à rester ce qu’elle est, la personne la plus noire de la planète. Ce qui lui vaut aujourd’hui d’être inscrite dans le Guinness, rapporte Afrik.

 

Plus d'articles
Biden très ému, quitte le Delaware et évoque sa propre mort