Reed Hastings : le co-fondateur de Netflix partage ses secrets de réussite

Le co-fondateur de Netflix, Reed Hastings a partagé ses astuces pour créer une entreprise prospère dans un nouveau livre co-écrit avec Erin Meyer. Dans ce livre No Rules Rules : Netflix and the Culture of Reinvention, il partage ses conseils et astuces aux futurs magnats pour construire un empire aussi fructueux que le sien.

Selon un extrait publié par The Times, on peut voir des conseils comme le fait de savoir repérer les meilleurs talents et de les payer en conséquence. Reed Hastings a aussi ajouté le fait d’instaurer un système de « vacances illimitées », histoire d’attirer les meilleurs employés de la génération Z et de la génération Y. Ces derniers étant du genre à « résister aux horloges de poinçonnage ».

Reed Hastings, 59 ans, est celui qui a initié l’accord pluriannuel de production de 150 millions de dollars soit plus de 83 milliards Fcfa avec le Duc et la Duchesse de Sussex.

Parmi ses conseils, il y a entre autres le fait d’être capable de licencier n’importe qui de son équipe qui n’en vaut pas la peine. Une approche qui a soulevé la polémique. Selon certains, il y a une touche de cruauté dans l’approche de Reed Hastings, ce qui n’est peut-être pas surprenant pour un homme qui a gagné le surnom de « The Animal » pour son style de gestion abrasif et son comportement commercial unique dans son genre.

Le géant de la technologie s’est taillé une réputation de chef d’entreprise impitoyable, même au regard des normes acerbes de la Silicon Valley. Voici quelques-uns de ses conseils pour créer un empire commercial de la taille de Netflix :

1- Soyez prêt à licencier n’importe qui

Reed Hastings a créé une règle nommée le « test du gardien ». Selon cette règle, les chefs d’entreprise doivent continuellement se demander s’ils se battront pour conserver les membres de leur personnel. Il encourage les gestionnaires à laisser partir tout membre du personnel pour lequel ils ne veulent pas se battre.

Décrivant « le test », il a écrit :

« Si une personne de votre équipe devait quitter demain, essaieriez-vous de changer d’avis ? Ou accepteriez-vous leur démission, peut-être avec un peu de soulagement ? Dans ce dernier cas, vous devriez leur donner une indemnité de départ maintenant, et chercher une étoile, quelqu’un pour qui vous vous battriez ».

2- Payez exceptionnellement les meilleurs talents (mais pas de bonus)

Dans le but d’attirer ces « étoiles », Reed Hastings croit qu’il faut payer un montant « énorme aux employés exceptionnels ». Il explique :

« Il vaut mieux avoir des salaires un peu plus élevés que nécessaire, donner une augmentation avant qu’un employé ne la demande, augmenter un salaire avant que l’employé ne commence à chercher un autre emploi afin d’attirer et de retenir les meilleurs talents sur le marché année après année. Il en coûte beaucoup plus de perdre des gens et de recruter des remplaçants que de surpayer un peu au départ ».

Cependant, Reed Hastings n’est pas d’accord avec les primes, affirmant qu’elles créent une incertitude qui peut nuire à la productivité.

3- Offrez à tous des vacances illimitées

Décrivant les avantages des « vacances illimitées », Reed Hastings ajoute :

« La suppression de la politique (des vacances attribuées) réduit également la bureaucratie et les coûts administratifs liés au suivi de qui est absent et quand. Plus important encore, la liberté indique aux employés que nous leur faisons confiance pour faire ce qu’il faut, ce qui les encourage à se comporter de manière responsable ».

Au vu des données, on peut dire que les pratiques commerciales de Reed Hastings ont certainement produit des résultats incroyables. La preuve que Reed Hastings sait de quoi il parle : Netflix vaut maintenant quelques 187 milliards de dollars.

La plateforme comporte également quelque 193 millions d’abonnés dans 190 pays. C’est l’une des sociétés de divertissement les plus puissantes au monde. Netflix ne distribue plus seulement des films et des émissions télévisées, elle les fabrique. Son portefeuille de succès comprend The Crown, House Of Cards, 13 Reasons Why, Sex Education, Stranger Things et Tiger King tandis que les films Netflix ont remporté dix nominations aux Oscars l’année dernière.

Netflix paie également d’autres pour faire des programmes et a annoncé cette semaine qu’il avait ajouté le Prince Harry et Meghan Markle à leur écurie croissante de talents qui s’étend également à Barack et Michelle Obama. Parmi les autres signatures récentes, citons les créateurs de Game Of Thrones – David Benioff et DB Weiss – dans un accord d’une valeur de 200 millions de dollars.

Source : afrikbuzz.com

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Football : un entraîneur demande à son équipe de marquer contre leur camp