>

Relation amoureuse : les signes qui prouvent inéluctablement que l’homme ne veut pas d’enfant

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Avoir au moins un enfant semble être une chose normale quand on est en couple. Et pourtant, il y aurait beaucoup plus d’hommes que de femme en couple qui ne seraient pas très enclins à avoir un enfant. Selon les enquêtes de l’Ined, 6,3 % des hommes et 4,3 % des femmes ont déclaré ne pas avoir d’enfant et ne pas vouloir en avoir. Quand ils sont en couple, ces taux descendent respectivement à 5 % et 3 %.

Le premier signe qu’un homme ne désire pas avoir d’enfant est son refus d’écouter et d’en parler. Quand on relance un homme qui ne veut pas avoir d’enfant une énième fois, on peut s’attendre à une réponse du genre : “Arrête tes plaisanteries, ce n’est pas drôle !”. Vous pouvez également vous attendre à une réponse telle que : “Je ne me sens pas encore prêt”.

Quand vous discutez avec lui, il peut exprimer un certain dégoût de la vie de famille. Il peut exprimer sa peur d’avoir à tirer un trait sur ses rêves ou sur des choses qui ont de la valeur pour lui. La panique qu’il ressent quand vous lui parlez d’avoir un enfant peut également être un signe révélateur d’une peur de devenir père. Cette peur d’avoir un bébé peut également s’exprimer par du dégoût et de la culpabilité. A force d’être toujours sollicité à propos du projet de faire un enfant, le réfractaire finit par se sentir coupable.

De nombreuses causes du refus d’avoir un enfant

Selon la psychanalyste Catherine Mathelin, les causes d’un refus d’avoir un enfant chez l’homme peuvent être très nombreuses. Il n’aurait pas envie de changer de vie à cause d’un enfant, il aurait également peur d’entrer en compétition avec l’enfant, rapporte Closer.

D’autres peuvent être bloqués par un complexe d’Œdipe mal résolu alors que certains peuvent être freinés par un traumatisme lié à un père violent ou alcoolique. Malgré tout, la psychanalyste ne conseille pas de faire un enfant “toute seule” alors que votre partenaire ne le souhaite pas. A ce propos, elle dit que : ” Forcer le désir de l’homme, c’est le manipuler, lui manquer de respect”. “Et le risque est grand qu’il s’en aille, rejetant l’enfant que la mère lui a imposé”, termine-t-elle.