Il s’est tenu, le samedi 23 juin dernier au Palais de la présidence, une retraite nationale de haut niveau sur le Plan National de Développement (PND) qui couvre la période 2018-2022.

Ces travaux, qui ont duré toute la journée, ont réuni les ministres, le secteur privé et les cadres de l’administration. Ils ont été articulés autour des séances plénières et des travaux en ateliers qui ont connu une participation très riche.

Ainsi, cinq ateliers se sont tenus et portaient sur les thématiques du PND. Il s’agit de l’atelier 1 relatif au hub logistique d’excellence’ ; de l’atelier 2 relatif au centre d’affaires de premier ordre ; de l’atelier 3 relatif à la transformation agricole, industrielle et minière ; de l’atelier 4 relatif aux mécanismes d’inclusion ; et enfin, l’atelier 5 relatif au dispositif de mise en œuvre et de suivi évaluation.

Pour plus d’inclusivité, ces ateliers étaient dirigés par des acteurs venus d’horizon divers tels que des cadres du secteur privé ou encore des acteurs de la haute administration. Les participants ont pu ainsi contribué librement et utilement à l’enrichissement de la vision de développement du Togo.

-- Publicité L-FRII --

Les discussions en atelier ont permis de faire des propositions qui viendront enrichir le document et notamment favoriser l’atteinte des résultats.

Il est important de préciser que les partenaires techniques et financiers ont également participé à ces ateliers afin que chacun puisse apporter sa contribution aux travaux tels qu’engagés.

Prenant la parole à la clôture des travaux, son Excellence Monsieur le Premier Min­istre, Selom Klassou, a salué l’implication de tous et a indiqué qu’il s’agissait d’un exercice qui montrait bien que le PND était l’affaire de tous.

Il a appelé le secteur privé à jouer un rôle décisif dans sa mise en œuvre et demandé à l’administration publique de se mettre en action pour l’obtention des résultats du PND.

Il faut noter que le PND fait suite à la Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE) dont la mise en œuvre est arrivée à échéance à la fin de l’année 2017.

La Rédaction