Révélations dans l’affaire Ryan Giggs : son ex aurait simulé un cancer pour éviter des rapports se3uels

Ryan Giggs, l’ancien sélectionneur du Pays de Galles, a été poursuivi par son ex-partenaire Kate Greville pour agression et comportement coercitif, leur procès entrant dans sa quatrième journée. Ceux qui y ont assisté ont été surpris par l’aveu de l’accusée, qui a menti en disant qu’elle avait un cancer pendant une période de leur relation.

La défense a fait valoir que Greville a prétendu avoir un cancer pour retirer son dispositif intra-utérin (DIU), mais a nié l’existence d’un complot secret pour tomber enceinte de l’ancienne star de Manchester United.

Au même moment, The Sun a rapporté que Greville a affirmé avoir menti à Giggs sur le fait que des cellules cancéreuses avaient été détectées lors d’un frottis parce qu’elle “voulait qu’il me lâche les baskets”.

L’ex-partenaire de Giggs a affirmé que l’ancien footballeur l’avait trompée avec une douzaine de femmes.

“En fait, j’ai trouvé un tas de conneries avant de lui dire et j’ai gardé ça pour moi”, a déclaré Greville.

“J’ai découvert qu’il me trompait depuis six ans avec dix ou douze femmes. Chaque fois que je trouvais quelque chose, c’était pire, j’ai trouvé son iPad, j’ai tout gardé pour moi pendant deux semaines. J’avais l’impression de perdre la tête. J’avais des crises de panique. C’était une période horrible pour moi.

Similaires