in

Rihanna offre plus de 3 milliards de FCFA pour combattre le coronavirus

Le samedi 21 mars, la Barbade comptait 14 cas confirmés de coronavirus. Le gouvernement a placé le pays en phase 2. Désormais, les rassemblements de plus de 25 personnes sont interdits sur l’île.
C’est ce week-end que la Clara Lionel Foundation, organisation à but non lucratif, fondée par la chanteuse barbadienne, Rihanna, en l’honneur de ses grands-parents, a annoncé faire don de 5 millions de dollars (3 047 500 000 FCFA) pour combattre la pandémie de coronavirus.

Coronavirus : l’Italie ferme toutes les entreprises «non essentielles»

Depuis 2012, la Clara Lionel Foundation, œuvre à travers le monde et finance des programmes d’éducation et de réponse aux urgences sanitaires et sociales.
Face à la pandémie qui touche le monde et son île natale, la chanteuse a décidé de porter la main au porte-feuille.



Les 5 millions de dollars annoncés iront à plusieurs organisations, aux Etats-Unis, dans la Caraïbe et en Afrique, à des organismes comme l’Organisation Mondiale de la Santé, Partners in Health (organisation de soins de santé), et la banque alimentaire américaine.

En pleine pandémie de coronavirus aux États-Unis, des citoyens font la queue pour acheter des armes

Une somme qui ira, en priorité aux personnes qui sont en première ligne face au virus, les personnels de santé, mais qui servira également à aider les plus démunis.
Elle permettra d’acheter du matériel médical et de protection, ainsi que de la nourriture. Distribués à travers le monde.

Si la Barbade bénéficiera de ce généreux don, Rihanna a voulu aller encore plus loin pour son île natale.
Avant cette annonce, sur Twitter, Kevz Politics annonçait que le Premier ministre barbadien, Mia Mottley, avait reçu une autre offre de la chanteuse. Celle d’acheter pour 700 000 de dollars d’appareils médicaux, des respirateurs artificiels pour les hôpitaux de l’île.




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Coronavirus chez les Sussex : le “protocole d’hygiène très strict” de Meghan Markle imposé à son personnel

Le père de Boris Johnson demande la nationalité française