>

Roseline Layo : “je ne dois pas de ventre plat à quelqu’un”, l’artiste recadre les critiques sur son physique

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Roseline Layo, nouvelle coqueluche de la musique ivoirienne, n’a pas supporté le fait que certaines personnes s’en prennent à son physique.

La chanteuse du tube très populaire “Donnez-nous un peu”, n’y est pas allée par quatre chemins pour expliquer à ses détracteurs le fait que chaque individu a un physique propre qui ne réagit pas de la même manière même mis dans les même conditions.

“Je dis, je ne dois pas de ventre plat à quelqu’un, il y a des femmes qui ont fait 15 ou 20 enfants et puis elles sont encore intactes comme dans leur jeunesse, comme dans leurs premières rencontres avec leurs chéris.

Par contre, nous autres qui avons fait 1 et 2 enfants, DIEU nous a pas fait cette grâce mais il nous a fait la grâce dans autre chose. Maintenant si ventre plat ne meurt pas, laissez-nous, gros ventre qui mourront, laissez-nous on va mourir”, a-t-elle recadré.

“Je ne peux pas porter gaine où je serai dedans on dirait un catcheur qui a 120 ans de carrière, mon ventre là, la joie et la paix qui sont là-dedans là c’est DIEU seul qui connaît, sur ce, vous qui avez ventre plat, vivez, c’est DIEU qui vous a fait la grâce, que la miséricorde vous accompagne, laissez-moi dans mon gros ventre, que DIEU vous garde, Merci”.

Une sortie saluée par nombre d’internautes : “C’est bien fait, ce sont eux qui décident la morphologie des gens”, “Vieille mère concentre toi sur ta carrière. Pas besoin de répondre.”