in

Royaume-Uni : ce désastre universitaire causé par un algorithme

La solution pour répondre aux problèmes causés par la pandémie de coronavirus durant l’année scolaire des jeunes Britanniques, a finalement chamboulé leurs avenirs et la poursuite leurs cursus universitaires.

À quelle fréquence faut-il redémarrer son smartphone ?

En lieu et place d’un test de fin d’année, qui ne pouvait se dérouler en raison du Covid-19, l’Ofqual, l’organe d’État chargé de superviser les examens scolaires au Royaume-Uni, a pris une décision aux lourdes conséquences : mettre en place un algorithme pour harmoniser les notes des élèves, évalués uniquement en contrôle continu pour leur admission aux grandes écoles. Si l’objectif annoncé était avant tout de privilégier l’équité des admissions, ce qu’un examen anonyme de fin d’année permet habituellement, l’expérience a mal tourné.



Les armées américaine et britannique recrutent grâce aux jeux vidéo

Plus de 39 % des étudiants ont été sous-notés par l’algorithme, rapporte MIT Technologie Review. Pire, l’analyse des calculs de la machine a montré que l’impact a été plus grand sur les élèves issus de la classe ouvrière et des communautés défavorisées. À contrario, les élèves des écoles privées ont vu leurs résultats sensiblement augmenter.

Un examen des pupilles pourra révéler le risque d’une mort prochaine

 

La découverte de la situation a provoqué un tollé outre-Manche. Des centaines de personnes se sont rassemblées mi-août dans les rues de Londres en criant « Fuck the algorithm ». Une protestation qui a porté ses fruits. Le 17 août 2020, l’annonce est tombée : chaque étudiant aurait soit la note attribuée par l’algorithme, soit celle attribuée par leurs enseignants, en fonction de la plus élevée des deux. La MIT Technologie Review n’est pas tendre avec l’algorithme, ni avec celles et ceux ayant pris la décision de l’utiliser. 

Une maison cambriolée en 1 minute montre en main au Royaume-Uni (photo) 

Pour la journaliste Karen Hao, l’Ofqual a privilégié l’optimisation et la normalisation à la réflexion. L’organisme a oublié son objectif premier, celui d’aider les étudiants à choisir leur avenir dans une période anxiogène et difficile… 

Source : Koriislate




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Covid-19 au Togo : un cas de fraude détecté à l’aéroport international Gnassingbé Eyadéma

Togo / CEPD 2020 : les résultats disponibles ce mercredi 26 août