Royaume-Uni : la Cour suprême britannique condamne Uber

La plus haute juridiction britannique vient de rendre une décision contre Uber, le géant américain de réservation de voitures. De manière unanime, la Cour a jugé que les conducteurs pouvaient être considérés comme des employés de la plateforme.

Selon cette décision, les chauffeurs Uber peuvent réclamer et obtenir leur droit par exemple à un salaire minimum ou à des congés payés… En France, la Cour de cassation a d’ores et déjà déterminé que les chauffeurs étaient tenus par un contrat de travail.

Depuis des mois, une vingtaine de chauffeurs Uber revendiquaient devant les tribunaux le droit au statut d’employé, prenant en compte le temps passé connectés à l’application et du contrôle exercé par le groupe, notamment sur leur évaluation.

En contrepartie, la compagnie plaidait depuis le début de l’affaire que les chauffeurs étaient à son avis, des travailleurs indépendants, qui choisissent leurs horaires et lieux de travail tout en collaborant parfois à plusieurs applications en même temps.

Avec Le Parisien

Plus d'articles
Sénégal : un étudiant en prison depuis 4 ans pour un commentaire sur Facebook