Royaume-Uni : près de 16 000 cas Covid-19 non déclarés à cause d’un vieux fichier Excel

Le département de la santé publique au Royaume-Uni a commis une grosse erreur. En centralisant les données des laboratoires effectuant des tests de dépistage de la Covid-19, ils ont égaré les informations de près de 16 000 cas contaminés.

Pour centraliser les données, les développeurs du département de la santé publique se sont appuyés sur une vieille feuille de calcul de Microsoft Excel, explique la BBC.

Le processus automatisé visait à alimenter une base de données centrale et à rendre ces informations accessibles auprès du NHS, l’équivalent du Ministère de la Santé outre-Manche. L’objectif était notamment de pouvoir retrouver les cas testés positifs à la Covid-19 afin de prendre les mesures nécessaires.

Les développeurs ont regroupé les données des laboratoires au sein d’un fichier originellement créé par une ancienne version du tableur Microsoft Excel. Ce dernier ne pouvait gérer que 65 536 lignes par feuille de calcul. Aussi, en important un très large nombre de données, les lignes qui sont au-delà de la 65 536e sont tout simplement ignorées, tout comme les informations qu’elles sont censées contenir. Et c’est précisément ce qui est arrivé.

Dans sa communication officielle, le gouvernement britannique explique avoir repéré 50 786 cas positifs entre le 25 septembre et le 2 octobre, avec toutefois 15 841 cas non rapportés « à cause d’une erreur technique ».

Plus d'articles
Togo/Le patrimoine mondial de Koutammakou fera peau neuve