Russie : 23 blessés suite à l’atterrissage d’un Airbus dans un champ de maïs

Un Airbus A321 a atterri d’urgence dans un champ de maïs dans la région de Moscou après avoir percuté une volée d’oiseaux, ce jeudi 15 août vers 3h20 (TU).

À bord de l’airbus, 233 personnes. L’agence fédérale russe de l’aviation Rosaviatsia, dans un communiqué indique que l’appareil de la compagnie aérienne russe Ural Airlines « a percuté une volée de mouettes au décollage » de l’aéroport de Joukovski, dans la banlieue de la capitale russe.

Lire aussi : Aube : une femme retrouvée morte dans un jardin

« Selon de premières informations, 226 passagers et 7 membres d’équipage se trouvaient à bord de l’appareil ». Il effectuait un vol à destination de Simféropol, principale ville de la péninsule ukrainienne de Crimée annexée en 2014 par la Russie, précise le communiqué tout en expliquant que plusieurs oiseaux se sont trouvés dans les moteurs de l’avion, provoquant « d’importantes perturbations dans leur fonctionnement ». L’équipage de l’avion a alors décidé d’atterrir d’urgence, selon la même source. C’est ainsi que l’airbus a atterri « sur un champ de maïs (…) à une distance de plus d’un kilomètre de la piste de décollage, sans le train d’atterrissage », indique l’agence.

Irina Oussatcheva, l’une des passagères a raconté à la chaîne de télévision publique Rossia 24 : « Aucun incendie ne s’est déclaré à bord de l’avion », a-t-elle souligné. « Tout s’est passé en quelques secondes (…). Nous avons décollé et puis sommes descendus ».

Lire aussi : Afrique du Sud : Zandile Gumede, l’ex-maire de Durban, limogée par son propre parti

Selon le ministère de la Santé, 23 personnes, parmi lesquelles 9 enfants, ont été blessées et hospitalisées. Tous les passagers et membres d’équipage ont été évacués de l’avion après cet incident. Une enquête a été ouverte, a déclaré pour sa part le Comité d’enquête russe, chargé des principales investigations criminelles dans le pays.

Platinium Card BAT

Phone Promo TG

Golden Tulip Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Vladimir Poutine : le Coronavirus est « sous contrôle »