in ,

Russie : des « balles nucléaires » pour cibler le cancer bientôt fabriquées

L’agence de l’énergie atomique russe Rosatom est passée à la réalisation pratique du projet de construction de l’usine de fabrication de médicaments radiopharmaceutiques anti-cancer. Ceux-ci devront être conformes aux bonnes pratiques de fabrication (BPF), indique un communiqué publié sur le site de l’agence.

Coronavirus : ce symptôme persistant très difficile à vivre pour les malades guéris

« La future usine sera la première qui produira en Russie des médicaments radio pharmaceutiques mis au point à base d’isotopes prometteurs comme le Lutécium-177, l’Actinium-225 et le Radium-223. Ces médicaments seront principalement utilisés pour le traitement efficace ainsi que pour le diagnostic et la thérapie du cancer », a-t-il déclaré.

D’après lui, si utiliser des méthodes traditionnelles du traitement du cancer revient souvent à « envoyer une volée de plombs », ces nouveaux médicaments peuvent être comparés à « un tir de sniper » contre les cellules cancéreuses.

« Une molécule du médicament repère des marqueurs de la maladie et transporte une substance active vers des cellules touchées sans porter atteinte aux saines », a-t-il précisé.

Cette découverte pourrait révolutionner la lutte contre le cancer

À titre d’exemple, le communiqué évoque l’Actinium-225 qui, grâce à un mécanisme de désintégration spécial, permet de détruire effacement des cellules tumorales en affectant le moins possible les tissus sains environnants. Un autre isotope, le Radium-223 est largement utilisé pour le traitement des métastases osseuses car, de par ses propriétés chimiques, le radium agit comme le calcium, ce qui lui permet de s’accumuler dans les tissus osseux. Enfin, le Lutetium-177 est capable de viser les cellules cancéreuses de la prostate, y compris les métastases, ainsi que d’effectuer une radiothérapie ciblée.



0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaire

Contenus haineux : Facebook refuse toujours de changer de politique, le boycott s’amplifie

Togo : 18 détenus s’évadent d’un camp militaire à Lomé