Ryan Giggs arrêté pour une affaire de violences conjugales

L’affaire fait grand bruit de l’autre côté de la Manche. Ryan Giggs, ex-légende de Manchester United et aujourd’hui sélectionneur du Pays de Galles, a été arrêté pour des faits présumés de violences, ont affirmé plusieurs journaux britanniques dans leurs éditions de lundi.

La fédération galloise de football (FAW) a de son côté indiqué dans un communiqué “être au courant d’un incident concernant l’entraîneur de l’équipe nationale“, ajoutant toutefois qu’elle ne ferait “aucun commentaire à ce stade“.

Selon The Sun, la police a été appelée au domicile de l’ancien joueur emblématique des Red Devils dimanche soir après avoir été informée d’incidents.

Ryan Giggs, 46 ans, a ensuite été arrêté et interrogé pour des soupçons de violences ayant entraîné des blessures.

 La police de Manchester a reconnu dans un communiqué avoir été appelée vers 22h05 et qu’une femme d’une trentaine d’année avait été légèrement blessée, sans que son état ne nécessite de traitement. Toujours d’après The Sun, il s’agirait de sa compagne. L’ex-ailier gallois aurait été libéré lundi en échange d’une caution.

La sélection du Pays de Galles a annulé une conférence de presse dans laquelle Ryan Giggs devait annoncer la composition de son groupe en vue d’un match amical contre les Etats-Unis et des matches de Ligue des nations contre l’Irlande et la Finlande, prévus en novembre.

Avec Eurosport

Plus d'articles
Nigeria : un serpent met des parlementaires en fuite