in ,

S3xe : à quoi sert la masturbation ?

La masturbation c’est quelque chose de naturel. Dans le deuxième épisode du podcast Les Français au Lit, le sexothérapeute Alain Héril démonte les préjugés sur cette pratique sexuelle qui reste taboue chez les femmes, comme chez les hommes. Il insiste : celle-ci est même bénéfique.

Elle permet d’abord d’avoir des orgasmes et donc, d’expérimenter un plaisir intense. « On sait très bien les vertus que peuvent avoir les orgasmes d’un point de vue neurophysiologique, ça a été étudié », explique Alain Héril depuis son bureau à Lyon. Ainsi, Andrew, 25 ans, se masturbe souvent avant d’aller dormir.

« J’ai tendance à souvent beaucoup réfléchir et souvent à avoir du mal à m’endormir, de me masturber ça me permet d’arrêter de réfléchir », explique-t-il. La masturbation détend, mais ce n’est pas là son seul bienfait.

Mieux vaut prendre des notes à la main que sur ordinateur

Plus qu’être bénéfique pour la physiologie, la masturbation sert à mieux appréhender son corps, ses désirs, et ses goûts en matière de sexualité. « On apprivoise son sexe, et puis c’est comme les pianistes virtuoses », résume Alain Héril. « Tous les pianistes virtuoses font des gammes et bien la masturbation, c’est faire ses gammes sexuelles », a-t-il ajouté.

Tout cela dans la perspective d’être plus à l’aise dans une sexualité partagée. « Mieux on connaît son corps, mieux on connaît ses sensations et tout ça, mieux on est avec l’autre parce qu’on se connaît et on peut se présenter à l’autre de manière simple, directe », explique Alain Héril.

Une analyse à laquelle Laurent, 57 adhère : pour lui se masturber, c’est “retrouver sa responsabilité sexuelle”. “Qui d’autre que vous peut savoir mieux que vous ce qui vous fait plaisir ?” interroge-t-il en guise de conclusion.

Source : RTL



Saham Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L’algorithme de Twitter, serait-il raciste ?

Lettre empoisonnée envoyée à Trump : une femme arrêtée