S3xtape de Cynthia Fianga : un prêtre s’indigne contre ces faits récurrents

Cynthia Fianga est une jeune fille de nationalité camerounaise. Il y a de cela quelques jours, la s3xtape de Cynthia Fianga inonde les réseaux sociaux.

Si certaines personnes ont gardé le silence, l’Abbé Jean Armel Bissi, un prêtre, enseignant de philosophie, digne fils Beti de Yaoundé fait part de sa colère. Cette attitude corrompt la société et les jeunes sont des cibles faciles et sont plus vulnérables à ces faits répréhensibles.

« Christelle Atangana est le nom de famille de Cynthia Fiangan, la jeune compatriote qui fait montre d’iconoclasme sur les réseaux sociaux en ce moment en exposant devant tout le monde son intimité féminine.

Avant que son nom de famille ne soit connu, on pouvait encore rester superficiel sur les interrogations que suscite l’étonnement que cette jeune fille provoque en toute personne respectueuse de la femme et de la jeune fille au Cameroun.

Désormais, nous savons qu’elle a une identité culturelle. C’est une fille de chez nous. Elle est Beti comme moi. Nous nous sentons une fois de plus déshonorés. En effet, ce n’est pas la première fois qu’une des nôtres est seule à vendre son intimité en public. Nous n’évoquerons pas ses prédécesseurs dans ce déshonneur qui va sans cesse galopant.

Nous avons pourtant une culture et nous sommes fiers de nos valeurs. Ceux qui les incarnent sont conviés à prendre en mains leur responsabilité pour dénoncer ce que fait leur fille en ce moment sur les réseaux sociaux.

En effet, Christelle Atangana est en train de causer un grand tort à ses sœurs. Elle donne des autres l’image des personnes sans foi ni loi. On parlera désormais de la fille Beti en référence à celle qui fait honte aujourd’hui en filmant son entrejambe et en le balançant sur les réseaux sociaux. On dira des filles Beti qu’elles n’ont pas honte et qu’elles sont légères à cause de Christelle Atangana », a déclaré l’Abbé Jean Armel Bissi.

Similaires