Sadio Mané : «je n’ai pas besoin d’afficher des voitures de luxe… je préfère que les miens reçoivent un peu de ce que la vie m’a donné »

Toujours aussi modeste et humble, l’international Sénégalais s’est exprimé sur son mode de vie très mesuré.

De nature très réservée même sur les pelouses où il est impossible de lui arracher un sourire, le joueur originaire du village de Bambary reste un exemple pour son style de vie. Très humain, l’attaquant de Liverpool s’est confié sur sa simplicité et son attachement envers ses proches.

Lire aussi: Les ultras-riches manquent de pilote pour leurs jets privés

«J’ai eu faim, et j’ai dû travailler sur le terrain ; j’ai survécu aux guerres, joué au football pieds nus, je n’avais pas d’éducation et beaucoup d’autres choses, mais aujourd’hui avec ce que je gagne grâce au football, je peux aider mon peuple. J’ai construit des écoles, un stade, nous fournissons des vêtements, des chaussures, de la nourriture pour les personnes qui sont dans une extrême pauvreté. En outre, je donne 70 euros par mois à toutes les personnes d’une région très pauvre du Sénégal; ce qui contribue à l’économie familiale».

Lire aussi: Togo/TeleFood : la préfecture de Kpélé principale bénéficiaire des impacts du projet

«Je n’ai pas besoin d’afficher des voitures de luxe, des maisons de luxe, des voyages et encore moins d’avions ; je préfère que les miens reçoivent un peu de ce que la vie m’a donné », a déclaré l’étoile montante du Sénégal.

Plus d'articles
Confinement : les conséquences sur le plan cardiovasculaire et psychologique