Saga des Branchées : la série togolaise dont il ne faut rien rater

Le 7e art est en ébullition au Togo, pour preuve les nombreuses productions et surtout les récompenses sous-régionales et internationales que glanent les réalisateurs du 228. Passons !

Mais ce qui arrive sort des sentiers battus et vous emportera sûrement au-delà de ce qu’on vous a toujours servi, et il vaut mieux avoir de quoi payer ses factures pour rester branché et ne rien manquer : la série est multiple, les numéros se suivront, mais ne se ressembleront guère !

C’est la Saga des Branchées

Prenez deux superbes nanas dont rien ne semble empêcher la complicité ni même les coups bas, ensemble ou séparément, pour le moment, puisque arrive ce qu’on ne partage pas ou plus. Mais ce qui ne passe pas inaperçue, c’est bien cette ambition démesurée du luxe et du bling-bling à la barbe des hommes riches…

Ajoutez-y des mâles que rien n’arrête, ni même les mauvais tours, pour séduire tout ce qui est monté sur deux jambes avec une belle carrosserie, de peu que la proie soit à la hauteur pour récompenser les efforts consentis par le chasseur…

Entre le DG et son chauffeur difficile de savoir qui emploie l’autre

Dans ce méli-mélo n’oublions pas la palme qui reviendrait surtout au DG, si celui-ci n’avait pas un chauffeur tout aussi DG lui aussi, la confusion n’est pas loin, on saura démêler le faux du vrai, ou plutôt le vrai du faux, puisque entre le Chauffeur du DG et le DG des Chauffeurs, seuls les esprits éclairés sauront se retrouver.

N’oublions pas le docteur, qui paré à toute épreuve, ne ménage aucun moyen pour guérir le mal, seulement ce dernier est têtu et vicieux…

Que faut-il d’autres pour faire de l’assemblage de tout ceci une série à vous couper le souffle ?

Globo, féticheur dont les produits sont toujours en promo

Le féticheur dont les recettes toujours en promotion n’ont rien de promotionnelles, tellement elles sont profondes, le nom seul est évocateur, Globo !

Mais il faut que tout ce monde mange pour être en forme, alors vient le boutiquier dont la boutique est un véritable lieu de toutes les transactions, tant que vous avez l’argent, bien sûr.

Oui enfin, la touche de la réalisatrice dont le rêve prend ainsi vie et forme avec des acteurs tout aussi talentueux que craquants.

Goupillée par Banorafi SIMFEYEDJOA alias Carole Sim, actrice et réalisatrice, Saga des Branchées est savamment orchestrée par de jeunes et talentueux acteurs, une quarantaine en tout, chacun apportant l’ingrédient rare, l’humour pour certains, la musique pour d’autres sans oublier la touche comédie. Professeur Abawoe, Kurones, Boris Ket, Wallis Konate, Jean-Claude Oyali, Serge Degli, Victor N’Soukpoe, Ella Dogbe, Hervé DMSF Kouon, Gérard Kodjo Afanou, font office de tête d’affiche même si au déroulé, des découvertes et redécouvertes feront des 35 épisodes de la Saga, un pure délice.

Vous saurez les reconnaitre au soir du 22 décembre à 19 heures, pour la grande première à Canal Olympia Midè de Cacaveli à Lomé.

Et pour l’occasion de cette sortie officielle de la Série togolaise Saga des Branchées, tapis rouge et paillettes seront de mise pour tous les invités, VIP d’un soir. Entrée unique, 5 000 F CFA.

La Série Saga des Branchées est une production CS Films, une structure 100% togolaise.

Similaires