in ,

Sahel : l’ONU s’alarme sur les multiples accusations d’exactions

Image d'illustration

Les soldats du Mali, du Burkina Faso et du Niger étant accusés d’exactions sur les populations locales, la mission de l’ONU au Mali a dénoncé une « multiplication des méfaits ».

Tentative de coup d’Etat au Mali : plusieurs personnes arrêtées

Ces soldats engagés contre les djihadistes au Sahel central ne cessent de faire l’objet d’accusations d’exactions sur les populations locales, amenant l’Organisation des Nations unies (ONU) à se pencher sérieusement sur la problématique.

Le thème de la réunion organisée par le Conseil de sécurité ce vendredi 5 juin porte sur « Paix et sécurité en Afrique », mais un des principaux sujets attendus « sera les accusations de violations des droits de l’homme par les armées du Sahel », assure un diplomate à Bamako.

Niger : au moins 11 civils tués en fin de cette semaine

La mission de l’ONU au Mali (Minusma) a dénoncé, début avril, la « multiplication » des méfaits imputés aux armées nationales. L’ONU a dénombré 101 exécutions extrajudiciaires perpétrées par l’armée malienne entre janvier et mars, et une trentaine d’autres par l’armée nigérienne sur le sol malien. « Ces chiffres, les noms et les circonstances ont été documentés », avait indiqué Guillaume Ngefa, directeur de la division des droits de l’homme de la Minusma.



0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaire
Accident dans le Nord : un bébé de 18 mois entre la vie et la mort, les parents en fuite

Un mari infidèle trahi par un curieux accident de circulation

Mario Balotelli : le joueur justifie ses absences à l’entraînement sur instagram