in ,

Saisie record de cocaïne en partance pour Lomé effectuée par l’Uruguay

Plusieurs tonnes de cocaïne dissimulées dans des conteneurs en partance pour le port de Lomé ont été saisis dans le port de Montevideo, en Uruguay, ont annoncé vendredi 27 décembre les autorités du pays.

C’est en passant des conteneurs transportant de la farine de soja au scanner, que des «anomalies» ont été constatées sur quatre d’entre eux, a annoncé la marine dans un communiqué.

Piraterie : libération des marins enlevés au large des côtes du Togo ; un mort signalé

Le premier caisson métallique «contenait 3.089 briques de cocaïne, d’un poids de 1,1 kg chacune», a déclaré à la presse Diego Perona, un porte-parole de l’institution.

Un peu plus tard, alors que le deuxième conteneur était en cours d’inspection, la quantité de briques a été revue à la hausse, à 3.500 paquets. Tandis que le décompte de la drogue se poursuit dans les quatre caissons, selon le Figaro, une enquête a été ouverte concernant ce chargement destiné au port de Lomé, au Togo.

Mandat d’arrêt contre Guillaume Soro : voici l’homme qui aurait vendu la mèche

La marine estime d’ores et déjà que « cette saisie sera le coup le plus important porté au narcotrafic dans l’histoire du pays». Les saisies de cocaïne en Uruguay ou en provenance de ce pays, qui n’est pourtant pas un producteur de cette drogue, se sont multipliées depuis un an. Cela confirme que l’Uruguay est devenu une nouvelle plaque tournante pour le trafic de cocaïne à destination de l’Europe et de l’Afrique.



Les sirops composés contre la toux et le rhume retirés du marché

Togo, OTR, trafics, illicites, cigarettes

Tabac : les 5 mauvaises excuses des fumeurs pour ne pas arrêter