>

Salima Mukansanga : la première arbitre féminine africaine présente à la Coupe du monde fait sensation sur la toile

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

L’arbitre rwandaise Salima Rhadia Mukansangamade a fait l’histoire le mardi 22 novembre en devenant la première femme africaine à diriger un match de Coupe du monde en 92 ans d’histoire après que la joueuse de 34 ans a été la quatrième officielle du match de la France face à l’Australie.

Les réactions des fans et des experts ont afflué. Usher Komugisha, une journaliste de football primée, a déclaré que les exploits de Salima devraient être un moteur pour d’autres femmes.

Elle a tweeté : “Chère femme africaine, accrochez cette photo dans votre salon et dites à votre fille, à votre sœur et à vos amis que l’impossible n’est rien. Super félicitations pour être devenue la première arbitre féminine africaine à arbitrer la Coupe du Monde de la FIFA en 92 ans. Très fier de toi”.

Salima Rhadia, une athlète chevronnée qui a arbitré aux Jeux olympiques, à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, à la CAN Féminine de la CAF et à la Ligue des champions féminine de la CAF, est devenue la première femme arbitre à arbitrer à la CAN TotalEnergies 2022 en janvier. Sa première affectation a été la rencontre du groupe B entre le Zimbabwe et la Guinée.

Née en 1988 et élevée dans le district de Rusizi, dans la province de l’Ouest, au Rwanda selon le Rwanda New Times, son ambition dans sa jeunesse était de devenir joueuse de basket-ball, mais ce n’était pas le cas car elle manquait de nombreux besoins de base, y compris des installations de basket-ball.

« J’aimais le basketball et je voulais le prendre très au sérieux, mais l’accès aux installations de basketball et aux entraîneurs était difficile. C’est comme ça que j’ai fini par arbitrer, ce que je n’ai jamais regretté non plus. J’adore ça », a déclaré Mukansanga à New Times lors d’une interview en 2019.

En 2004, Salima Mukansanga a été nommée arbitre centrale, sa première fois lors de la bataille du Championnat d’Afrique féminin de la CAF entre la Zambie et la Tanzanie. Et elle a ensuite été parmi les meilleures arbitres féminines du continent.