in

Samuel Eto’o : son ex, Nathalie Koah accusée de plagiat et contrefaçon

L’écrivaine et ex femme du footballeur camerounais Samuel Eto’o, Nathalie Koah a lancé le dimanche 20 octobre 2019 son nouveau livre intitulé “Renaître”. Deux jours plus tard, cet ouvrage qui retrace sa vie d’après sa nébuleuse histoire d’amour avec Samuel Eto’o est accusé de plagiat.

Togo : des coups de feu seront entendus à Lomé ce jeudi 24 octobre

Le livre « Renaître » de la star camerounaise Nathalie Koah a battu en seulement 24 heures après son lancement les records de vente. Mais malheureusement pour l’auteur, l’ouvrage « Renaître » suscite de vives polémiques sur la toile. En cause, Marlène Emvoutou accuse Nathalie Koah de plagiat.

Selon la réaction de Patience Emvoutou, rendu publique par 24cameroun, le second roman de Nathalie Koah n’est que pur copier coller du livre de la joueuse de tennis française, Marion Bartoli. A l’en croire, publié en avril 2019, le livre de Marion Bartoli est aussi intitulé « Renaître » et relate également son parcours qui l’a menée à fréquenter les sommets mais aussi les abîmes et le doute.

«(…) J’ai lu la préface du livre de Nathalie Koah et ça sous-entend que sa renaissance après ses « déboires », tourne autour de la renaissance de son bébé !

Fait curieux : puisque Marion Bartoli avait déjà écrit la même histoire », a dénoncé Patience Emvoutou. Pour elle, ce qui est flagrant, et prouve la délinquance de Nathalie Koah, c’est de ne pas faire un effort pour donner un autre titre à son livre qui traite le même sujet.

Côte d’Ivoire/Retour de Gbagbo : Ouattara pose ses conditions

« J’habite à la Fnac. Donc, je lis au moins 50 livres par an. Quelqu’un vole une phrase dans un livre, je décèle. Nathalie Koah a fait de la contrefaçon ! Elle a juste mis sa photo et son nom. Quand on n’a pas un talent, on ne force pas », va-t-elle poursuivre.

Dans sa réaction, elle a traité Nathalie Koah d’« experte du sexe débridé ».

Avec Benin Web TV



Power Africa : le Ghana sanctionné par les USA

Tchad : Idriss Déby croule sous une dette de plus d'un milliard de FCFA

Polémique sur le Franc CFA : l’avis du président Idriss Deby