Une étude publiée par la revue scientifique “The Journal of Pediatrics” a mis en lumière un danger méconnu que nous avons tous dans notre salle de bain : le coton-tige.

Selon les chercheurs, entre 1990 et 2010 près de 260 000 enfants ont été blessés par une mauvaise utilisation du coton-tige. Ce chiffre serait même en dessous de la réalité puisqu’il recense uniquement les blessures ayant entraîné une visite aux urgences.



Lire aussi : Mali : un nouveau massacre dans le centre du pays ; près de 30 morts

Deux types de blessures coexistent : la perforation du tympan et introduction d’un corps étranger dans le conduit auditif. Dans 75 % des cas, les enfants se seraient blessés eux-mêmes.

Coton-tiges : les bonnes pratiques

Les oreilles ne doivent pas être nettoyées plus d’une fois par semaine. En effet, le cérumen s’évacue de lui-même, sans aide extérieure, en laissant parfois des résidus à l’extérieur du conduit auditif : c’est ce que le coton-tige retire.

Lire aussi : Bagarre Arafat Dj-Kiff No Beat : que s’est-il réellement passé ?… la réponse

 Les cotons-tiges peuvent envoyer le cérumen dans le mauvais sens et l’empêcher de sortir spontanément, surtout chez les enfants qui ont un conduit court et droit. L’excédent doit être enlevé avec un mouchoir à l’aide du doigt sur les parties visibles de l’oreille.

Certains sprays vaporisent des gouttelettes qui fragmentent le cérumen et favorisent son élimination. Ils sont réservés aux adultes avec une grosse production de cérumen.

Avec guineesignal