Santé : La prise de poids après 40 ans et la baisse des capacités respiratoires sont-elles liées?

Prendre du poids entre 40 et 50 ans est synonyme d’une baisse plus rapide des capacités respiratoires chez l’homme selon une étude menée sur plus de 3.673 personnes provenant de 13 pays.

PSG : Messi menteur ? Neymar est sidéré

Mais pour ralentir ce déclin respiratoire, choisissez l’option la plus simple : la perte de poids. Les sujets, faisant l’objet de l’étude, ont été suivis pendant une vingtaine d’années. On enregistra leur poids, leurs tailles et leurs fonctions respiratoires à trois reprises au cours de cette période.

Il a été constaté une baisse plus rapide de la capacité pulmonaire pour ceux ayant une prise de poids modérée (moins de 1 kg/an) ou forte, quelque soit le poids de départ.

La capacité pulmonaire est un indicateur important de l’espérance de vie et de santé à venir. Elle baisse naturellement avec l’âge, mais il est important de limiter cette diminution pour éviter de graves maladies respiratoires.

 

Coronavirus : la France enregistre son premier décès

Il n’est jamais trop tard pour maigrir, faites le pari. En plus “Les effets négatifs du surpoids et de l’obésité peuvent être inversés par la perte de poids, même plus tard dans la vie”, expliquent les auteurs de l’étude. Et de conclure : “Par conséquent, les recommandations de santé publique qui encouragent des styles de vie sains et un poids normal pourraient être importants pour maintenir un bon fonctionnement pulmonaire à l’âge adulte”.




Plus d'articles
Togo/L’évangéliste Koudjo est mort