Le scandale des 10 milliards de FCfa impliquant son petit-frère Aliou Sall n’en a pas fini de faire parler. Invité de la RFI, en marge du sommet du G7 à Biarritz, le président Macky Sall a été accroché sur le sujet.

Lire aussi: Togo : African Guarantee Fund recrute (23 août 2019)



A suivre le président Macky Sall, la justice s’occupe effectivement de ce dossier. Toutefois, le Chef de l’Etat considère que la polémique autour de ce présumé scandale reste une aberration.  « Je dirai que c’est à la justice, à la justice seule d’enquêter s’il y a eu tentative de corruption ou pas », pense le président Macky Sall.

Pour rappel, dans un reportage tonitruant, la BBC affirme qu’Aliou Sall avait reçu en 2014 une prime secrète de 250 000 dollars de la part du groupe Timis, où il avait en outre été engagé, après l’arrivée de son frère au pouvoir, pour un plantureux salaire de 25 000 dollars par mois. Les mis en cause ont tous dénié ces allégations.

Lire aussi: Togo : Handicap International recrute (23 août 2019)

A ce sujet, Macky Sall souligne que « le reportage de la BBC, a créé de l’émoi. Et sur cette base, j’ai moi-même saisi la justice pour qu’elle fasse les investigations, que ceux qui ont des évidences de corruption puissent le montrer ».

Avec Senenews