Sécurité maritime : le Togo anticipe sur les menaces

Panel
Panel

L’Organisme national chargé de l’action de l’État en mer (ONAEM) a ouvert sa troisième réunion ce lundi 23 mai à Lomé.

Elle est placée sous le thème: ‘Appropriation des projets contribuant à la Sécurité maritime et portuaire par les administrations « A.E.M » et formation sur le nouveau cadre juridique contre la piraterie maritime‘.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Premier ministre Dr Komi Selom Klassou. Il a indiqué que « (…) La piraterie maritime est une menace complexe, difficile à définir, à appréhender et à contrecarrer dans ses différentes méthodes opératoires. Elle constitue une entrave à la paix et à la stabilité de nos États, mais aussi un frein au développement économique et au bien-être de nos populations. »

Pendant deux jours, les participants seront entretenus sur la lutte contre la piraterie  maritime ainsi que les textes accompagnant cette lutte à travers des partages d’expériences, des conférences et des formations.

Les représentants des administrations de l’Action de l’État en Mer, des magistrats, experts juridiques et officiers de police judiciaire y prennent part.

Participants
Participants

Les partenaires de l’île de Seychelles ont été invités pour la circonstance. Ceci en raison de leur expérience dans le domaine dans l’Océan indien.

Cette rencontre intervient en prélude à la prochaine réunion du Haut Conseil pour la Mer (HCM) et du très attendu sommet sur la sécurité maritime et le développement.

Les ministres des transports et des infrastructures, Ninsao Gnofam, de la Sécurité et de la protection civile, le colonel Damehame Yark et le chef de la Délégation de l’Union européenne au Togo (UE-Togo), Nicolas Berlanga-Martinez étaient présents pour la circonstance.

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Football : Crystal Palace pense à Patrick Vieira